L'attrait pour les métropoles mondiales augmente

le
0
Les investisseurs se tournent d'abord vers Londres, puis Shanghaï.

Est-il plus rassurant pour les investisseurs de se tourner vers les grandes métro­poles pour s'y établir ? Est-ce la richesse qui appelle la richesse ? En tout cas, plus que jamais, les in­vestissements internationaux se concentrent dans les grandes villes du monde, selon une étude présentée jeudi par KPMG et l'association Paris-Ile de France capitale économique (émanation de la Chambre de commerce et d'industrie).

Le nombre de ces investissements y augmente en effet de 14 % alors qu'ils diminuent de 3 % au niveau mondial. «Les 5 premières métropoles du classement attirent 50 % des investissements réalisés dans les 22 métropoles étudiées» , souligne l'étude.

New York revient dans le top 10

Les trois métropoles de tête ­restent respectivement Londres (308 investissements), Shanghaï (290) et Hongkong (225). C'est ensuite que la concurrence s'exacerbe, avec la montée en puissance des ­villes des Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine), dont les taux de croissan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant