L'attentisme reste de mise avant l'intervention de Janet Yellen

le
0

(AOF) - Les indices actions européens ont terminé en ordre dispersé une séance au cours de laquelle ils ne se sont guère écartés de l'équilibre. Le CAC 40 a cédé 0,48% à 5 140,6 points et l'indice élargi EuroStoxx 50 a perdu 0,42% à 3 463,6 points. Aux Etats-Unis, l'attentisme domine également : le Dow Jones lâche 0,39%.

Comme hier, les volumes d'échange sur le marché parisien ont été limités à moins de 3 milliards d'euros - 2,45 milliards d'euros ont changé de main contre 3 à 5 milliards les jours précédents - signe que les opérateurs évitent de prendre trop de risques dans l'attente de l'intervention de Janet Yellen devant les parlementaires américains demain.

A cette occasion, les investisseurs espèrent que la présidente de la Fed donnera des indices concernant le développement de sa politique monétaire. Les observateurs commencent en effet à douter qu'une troisième hausse de taux puisse avoir lieu d'ici la fin de l'année alors que l'inflation ne repart pas aux Etats-Unis. La Fed pourrait donc avoir besoin de réaffirmer sa position afin de rassurer sur la solidité de l'économie américaine.

Malgré tout, les taux longs américains, allemands mais aussi français ont progressé aujourd'hui. Ce dernier a atteint aujourd'hui 0,91%, au plus haut depuis début avril, tandis que le 10 ans allemand a signé un nouveau sommet pour cette année à 0,58%.

Cette évolution a pesé sur les valeurs immobilières cotées à Paris : Unibail-Rodamco a perdu 1,31%, Klépierre 1,18% et Mercialys 1,38%. Ces dernières, comme les sociétés de BTP par exemple, ont recours à l'endettement pour financer leur activité très gourmande en capitaux. Pour le reste, l'actualité des entreprises a été peu fournie aujourd'hui. Tout au plus, GTT (+5,67%) et Schneider Electric (+0,22%) ont-ils bénéficié de commentaires positifs de Kepler Cheuvreux.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant