L'attentat déjoué «juste avant» l'Euro dont parlait Valls est une affaire ancienne

le
0
L'attentat déjoué «juste avant» l'Euro dont parlait Valls est une affaire ancienne
L'attentat déjoué «juste avant» l'Euro dont parlait Valls est une affaire ancienne

Lorsque le Premier ministre Manuel Valls a évoqué ce lundi un projet d'attentat possiblement très meurtrier déjoué «juste avant» l'Euro 2016 de football, il faisait en fait référence à l'arrestation en mars de Reda Kriket.

 

«Nous avons déjoué un certain nombre d'attentats encore ces derniers mois, un juste avant l'Euro qui aurait pu être particulièrement meurtrier», a affirmé le chef du gouvernement à la sortie d'«un point de situation» à Matignon après la tuerie du 14 juillet. Le chef du gouvernement évoquait cet attentat déjoué pour démontrer l'efficacité de l'état d'urgence, que l'exécutif veut prolonger de trois mois après l'attentat à Nice (Alpes-Maritimes).

 

Un arsenal à Argenteuil

 

Son entourage a ensuite précisé que le Premier ministre évoquait l'arrestation du djihadiste présumé Reda Kriket, un Français de 34 ans déjà condamné en Belgique dans une affaire de filière djihadiste vers la Syrie. Son arrestation à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) puis la découverte d'un arsenal dans un appartement d'Argenteuil (Val d'Oise), deux jours après les attentats de Bruxelles et moins d'une semaine après l'arrestation de Salah Abdeslam, avait «permis d'éviter la commission d'une action d'une extrême violence par un réseau terroriste prêt à passer à l'acte», selon la justice française.

 

Pas moins de cinq kalachnikovs, sept armes de poing, six fioles de glycérine, 1,3 kg d'explosifs et quatre boîtes en carton remplies de billes d'acier, des détonateurs prêts à l'emploi et trois bouteilles d'oxygène avaient notamment été retrouvés dans la planque d'Argenteuil (Val-d'Oise) louée par Reda Kriket. Les enquêteurs avaient également mis la main sur cinq passeports français volés.

 

Reda Kriket, natif de Courbevoie (Hauts-de-Seine) et d'origine algérienne, est mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant