L'attentat d'Istanbul en cinq questions

le
0
Funérailles d'une des victimes de l'aéroport d'Istanbul, au lendemain de l'attaque-suicide, qui a provoqué la mort de 42 personnes.
Funérailles d'une des victimes de l'aéroport d'Istanbul, au lendemain de l'attaque-suicide, qui a provoqué la mort de 42 personnes.

L’attaque-suicide, survenue mardi 28 juin, qui a fait 42 morts et 238 blessés, aurait été menée, selon Ankara, par des membres de l’organisation Etat islamique.

Les drapeaux étaient en berne en Turquie, au lendemain de l’attentat qui a été perpétré à l’aéroport international Atatürk d’Istanbul. Selon un bilan officiel, 42 personnes sont mortes et 238 autres ont été blessées. Ce mercredi 29 juin a été décrété jour de deuil national en Turquie.

Le premier ministre turc, Binali Yildirim, a expliqué que les assaillants étaient arrivés à l’aéroport à bord d’un taxi. Vers 22 heures (21 heures en France), ces trois kamikazes ont ouvert le feu dans l’un des terminaux avec des fusils-mitrailleurs sur des passagers et des policiers en faction, avant de se faire exploser.

« J’attendais mon vol pour Tokyo et soudain plein de gens se sont enfuis et je les ai suivis. J’ai entendu des coups de feu et c’était la panique », a expliqué à l’Agence France-Presse (AFP) une voyageuse japonaise.

Les témoignages qui ont pu être recueillis auprès des personnes présentes laissent penser que deux des terroristes se trouvaient dans le hall des arrivées et le troisième dans celui des départs.

Ni leur identité, ni leur nationalité n’ont été communiquées. Interrogé sur l’éventualité d’un quatrième assaillant qui aurait pu s’échapper, M. Yildirim a répondu que les autorités ne disposaient pas d’éléments confirmant cette hypothèse, mais qu’elles envisageaient à ce stade toutes les possibilités.

Dans la foulée de l’attaque, tous les vols ont été suspendus au départ de l’aéroport, le plus grand de Turquie et le onzième à l’échelle mondiale. Vers 3 heures (2...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant