L'attentat contre Charlie Hebdo souligne la menace islamiste-Syrie

le
1

DAMAS, 8 janvier (Reuters) - Les autorités de Damas ont estimé jeudi que l'attentat contre Charlie Hebdo illustrait le danger grandissant que représente l'islamisme dont se revendiquent les organisations insurgées en lutte en Syrie. La fusillade au siège de l'hebdomadaire satirique à Paris a fait mercredi matin 12 morts et 11 blessés. Damas a pointé du doigt des "choix politiques européens à courte vue" responsables à son avis de tels attentats en Europe et du bain de sang en cours en Syrie. "Cet acte terroriste illustre sans ambiguïté les dangers posés par la propagation du phénomène du terrorisme takfiri, qui menace la stabilité et la sécurité du monde entier", a déclaré le gouvernement de Damas dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle syrienne. La notion de "terrorisme takfiri" renvoie à l'islamisme sunnite d'organisations comme Al Qaïda et l'Etat islamique (EI). Le gouvernement syrien, qui est soutenu par la Russie et l'Iran, a fait savoir qu'il était disposé à s'associer aux efforts militaires internationaux lancés contre le groupe EI mais les Etats-Unis comme la France ont exclu de coopérer avec le régime de Bachar al Assad dans leur lutte contre l'Etat islamique. (Marwan Makdesi à Damas, Tom Perry à Beyrouth; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le jeudi 8 jan 2015 à 15:21

    Bachar avait prévenu...mais Fabius est resté dans son raisonnement obtus.