L'attentat à Bangkok "ne ressemble pas" aux violences dans le Sud-armée

le
0

BANGKOK, 18 août (Reuters) - L'attentat qui a fait 19 morts lundi dans le centre de Bangkok "ne ressemble pas" aux méthodes employées par les rebelles séparatistes du sud de la Thaïlande, a déclaré mardi le chef de l'armée thaïlandaise. "Cela ne ressemble pas aux incidents qui ont lieu dans le sud de la Thaïlande. Le type de bombe utilisée ne correspond pas non plus à ce qui se passe dans le sud", a dit le général Udomdej Sitabutr, également vice-ministre de la Défense, dans une interview télévisée. L'attentat n'a pas été revendiqué et les autorités n'ont pour l'instant accusé aucune organisation. Les trois provinces du sud de la Thaïlande sont le théâtre d'une rébellion séparatiste musulmane. Le conflit a fait plus de 6.500 morts, essentiellement des civils, depuis 2004. Il a rarement débordé au-delà de ces trois régions. La bombe qui a explosé lundi soir dans le centre de Bangkok avait été placée à l'intérieur du temple hindouiste d'Erawan, dans un quartier où se concentrent de nombreux hôtels haut de gamme et des centres commerciaux, très fréquenté par les touristes. ID:nL5N10S20N (Amy Sawitta Lefevre; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant