L'attaque en chantier

le
0
L'attaque en chantier
L'attaque en chantier

« A priori, s'il peut jouer avec eux, il pourra jouer avec nous. Mais on ne sait pas dans quel état il va revenir, si sa blessure tiendra. On verra... » Mercredi, en conférence de presse, José Anigo s'est montré plutôt évasif sur la participation de Saber Khalifa au match face à Nice. Car le sujet du jour a bien été la composition de son attaque vendredi soir pour ouvrir la 28eme journée de Ligue 1. Face à l'absence d'André-Pierre Gignac, suspendu, l'OM va disputer un match important dans la course au podium sans son meilleur buteur (12 buts en L1). Une rareté puisque l'ancien Toulousain est titulaire sans discontinuer depuis la 14eme journée et la victoire à Ajaccio (3-1). Dans l'esprit de tous, le remplaçant logique se nomme Saber Khalifa. Oui mais voilà, l'international tunisien, souvent blessé et forfait lors du dernier match face au PSG, n'est pas au top de sa forme. Et pour ne rien arranger, l'ancien attaquant d'Evian a joué 45 minutes en match amical face à la Colombie mercredi soir. Et ce malgré les recommandations des médecins phocéens envers l'encadrement des Aigles de Carthage.

Un jeune Franco-Ivoirien titularisé ?

En cas d'impossibilité d'aligner le Tunisien à la pointe de l'attaque vendredi au Vélodrome, que peut faire José Anigo, qui n'a pas beaucoup d'attaquants de pointe en réserve ? Jordan Ayew aurait pu dépanner dans ce rôle mais il a été prêté à Sochaux cet hiver. Florian Thauvin pourrait éventuellement jouer en position de numéro 9. « Il est capable de jouer en pointe, de jouer milieu, il peut jouer arrière gauche aussi. Il peut jouer partout, a plaisanté l'entraîneur marseillais. On aura des solutions. » Et si José Anigo réservait une petite surprise de dernière minute ? Certains bruits murmurent qu'il pourrait donner sa chance au jeune Adama Guidiala. Arrivé en janvier de l'Inter Milan pour remplacer numériquement Jordan Ayew, le Franco-Ivoirien de 19 ans a déjà été l'auteur d'un doublé avec les U19 olympiens pour sa première apparition contre l'AS Monaco. Il avait déjà fait partie du groupe professionnel lors de la 25eme journée et le match contre l'ASSE.

Le triplé d'André Ayew en avril 2011

Enfin, dernière option pour José Anigo : aligner Dimitri Payet ou André Ayew en pointe. On se souvient que le premier a déjà joué dans ce rôle quelques fois à Nantes et Lille. Quant au second, il a également connu la pointe de l'attaque avec l'OM. Hasard ou pas, c'est face à Nice le 27 avril 2011 et le Ghanéen avait connu l'un de ses plus grands moments de gloire avec Marseille. Lors de la large victoire des Phocéens, l'ancien joueur d'Arles-Avignon avait inscrit un triplé. En revanche, l'expérience avait été beaucoup moins concluante en novembre 2012. Face aux absences de Loïc Rémy, André-Pierre Gignac et Jordan Ayew, Elie Baup, alors entraîneur du club phocéen, avait donné sa confiance au Ghanéen en déplacement à Bordeaux. Ce jour-là, il n'avait pas vraiment brillé, comme toute l'équipe marseillaise d'ailleurs finalement battue 1-0 à Chaban-Delmas. On se souviendra également du bref moment de « gloire » vécue par Fabrice Apruzesse en fin de rencontre. A priori, cette fois-ci, le pensionnaire de CFA2 ne connaîtra pas de nouvelle chance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant