L'Atlético sur la voie "Real"

le
0
L'Atlético sur la voie "Real"
L'Atlético sur la voie "Real"

Rapidement aux commandes face à la Real Sociedad, les Colchoneros se sont offerts un succès facile. Plus qu'une troisième place confortée, cet Atlético prépare parfaitement son grand rendez-vous de fin de saison : son derby de Ligue des Champions face aux voisins merengues.


Atlético - R. Sociedad
(2-0)

M. González (3' csc), A. Griezmann (9') pour Atlético Madrid


Le Vicente Calderon ne s'ennuie pas des jeux de mots sur son favori. En deux coups de pattes précoces, à la seconde puis à la dixième minute, le bien nommé Koke offre l'ouverture du score puis le break à son Atlético de Madrid. Son corner dévié dans son propre but par Mikel Gonzalez s'ensuit d'une frappe lointaine et sèche repoussée par Rulli dans les pieds d'un Griezmann rôdeur. Grâce à ce rapide avantage, la bande à Simeone s'est facilitée la tâche et a géré sa rencontre face à la Real Sociedad. Avec ses trois nouveaux points, une cage une nouvelle fois inviolée, un Antoine ‘Pépé le putois' Griezmann de nouveau buteur - pour la 16ème fois de la saison-, l'Atlético Madrid consolide sa troisième place en attendant le déplacement difficile des Chés face à d'autres Basques, ceux de l'Athletic Bilbao. Bref, avec un effectif bientôt au complet, tous les voyants semblent au vert. D'autant plus que la débauche d'énergie s'est révélée minime face à de petits Txuri-Urdin. Le Real Madrid et ses neuf finales de la Liga sont prévenus : cet Atlético arrive pleine balle.
L'amabilité royale de la Real
Malgré l'imposant contingent policier aux abords de l'antre des Colchoneros, l'ambiance respire la bonhomie. Le Frente Atlético et ses membres les plus radicaux interdits de stade, les abords du Manzanares mélangent écharpes rojiblancos et maillots blanquiazules. Cette gentillesse se retrouve d'ailleurs sur le pré. Et forcément, elle ne se planque pas dans les rangs des hommes de Simeone. Illico aux avant-postes, ils pressent les Basques et les poussent même à la faute. Sur un corner découlant d'une reprise sur le poteau d'Arda Turan, Mikel Gonzalez se la joue gentleman et dévie le centre de Koke.

Politesse toujours, le second pion de l'Atlético est oeuvre d'un ancien de la Real. Une nouvelle fois à la baguette, le cCnterano du milieu de terrain des Matelassiers lâche une reprise soudaine que ne peut bloquer Rulli....










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant