L'Atletico porté par la 2G

le
0
L'Atletico porté par la 2G
L'Atletico porté par la 2G

Si l'Atletico Madrid s'est imposé mercredi soir contre le PSV (2-0), le club madrilène le doit en grande partie à son duo d'attaque 100% tricolore, Griezmann-Gameiro.

On connaissait la BBC du Real Madrid (Bale, Benzema, Cristiano), la MSN du Barça (Messi, Suarez, Neymar), il y a depuis cette année la 2G à Vincente Calderon. L'Atletico Madrid peut s'appuyer sur les deux lutins français que sont Antoine Griezmann et Kevin Gameiro. Les internationaux tricolores ont sorti une fois de plus l'Atletico de sales draps mercredi soir pour aller s'imposer 2-0 à domicile contre le PSV.

Si les performances de haut vol de Griezmann sous le maillot des Colchoneros sont monnaie courant désormais, on attendait d'en savoir un peu plus sur le deuxième larron. Arrivé cet été en provenance du FC Séville où il avait brillé (3 Ligue Europa), Kevin Gameiro devait prouver qu'il avait les épaules assez solides pour s'imposer dans un grand club européen. Surtout avec un coach comme Diego Simeone, intransigeant sur la rigueur défensive. Et comme son compère Griezmann, l'ancien Parisien commence à prendre petit à petit ses marques après quelques mois d'adaptation. Son but mercredi vient récompenser un match où il a été remuant, cherchant sans cesse l'espace. Il aurait même pu s'offrir un doublé si la barre n'avait pas décidé du contraire à la 72eme. « Kevin a été impliqué dans quelques bonnes occasions de but en première période, a avoué son coach à l’issue du match. Et le but qu'il marque, c'est un peu sa marque déposée : la vitesse, la précision, une contre-attaque pure... C'est un but important individuellement et collectivement ».

Une association bénéfique pour l'équipe de France?

Un but qui fait du bien à Gameiro après avoir commencé le derby madrilène sur le banc au profit de Fernando Torres, le week-end dernier. L'occasion aussi de prouver à son coach que sa relation avec Antoine Griezmann est encore à parfaire mais en bonne voie. C'est le natif de Mâcon qui lui a offert l'ouverture du score. Et celui qui a été élu "sportif de l'année" par le magazine GQ n'avait pas hésité à revenir sur sa relation avec Gameiro, il y a quelques jours. « Je m'entends très bien avec lui. Ça se passe bien sur le terrain, on essaye de se chercher le plus possible. Je crois que depuis le début de saison, il me donne trois ou quatre buts et moi un ou deux donc il faut que ça continue comme ça. Il est très important pour nous ». Avec cinq buts en Liga, Kevin Gameiro ne demande qu'à suivre la même trajectoire que son compère d'attaque.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant