L'Atlético Madrid remet ça !

le
0

Au terme d'une séance de tirs au but insoutenable, l'Atlético Madrid s'est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions aux dépens d'une vaillante formation du PSV Eindhoven. C'est la deuxième fois de suite que les Colchoneros s'en sortent de cette manière.

Le debrief

L’Atlético a toujours autant de mental. Pour la deuxième fois de suite, les Colchoneros ont eu besoin de la séance de tirs au but à Vicente-Calderon pour valider leur billet pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. La saison passée, c’était le Bayer Leverkusen qui s’était incliné sur le fil. Cette fois, c’est le PSV Eindhoven qui partira de Madrid avec des regrets plein les valises. Car les troupes de Philipp Cocu a été toute proche de réussir un sacré coup. Notamment à son coach, auteur d’un coup tactique qui a failli fonctionner. Après le nul de l’aller (0-0), le PSV a quitté son 4-3-3 ancestral pour un étonnant 5-4-1 avec le seul Luuk de Jong en pointe. Une tactique qui a empêché l’Atlético de passer sur les côtés et d’installer son jeu de possession. Résultat : une seule action à signaler en première période pour les Espagnols avec une frappe d’Antoine Griezmann brillamment repoussée par l’étonnant Jeroen Zoet.

Sur son banc, Diego Simeone s’est creusé la tête pour tenter de trouver la solution. Et c’est lorsque son équipe est passée en 4-3-3 avec l’entrée de Fernando Torres qu’elle a mis le plus en danger son adversaire. Sans toutefois énormément inquiéter Zoet. Pire, ce sont les partenaires de Nicolas Isimat-Mirin, auteur d’un bon match dans l’axe de la défense néerlandaise, qui ont eu la meilleure occasion… de la partie. Mais Oblak et son poteau puis Luis Filipe ont empêché Eindhoven de prendre un avantage conséquent. Et pour la troisième fois de l’histoire de la C1, une rencontre de phase finale s’est terminée après deux 0-0. En prolongation, la donne n’a pas changé, si ce n’est que le PSV a accepté, comme en fin de match à l’aller, d’attendre les Colchoneros très bas.

Des Madrilènes qui ont eu énormément de mal à changer le rythme de la partie et qui ont donc été contraints de disputer les tirs au but. Une séance marquée par des frappes parfaitement placées ou alors toutes proches d’être repoussées par des gardiens peu inspirés. Il a fallu attendre le quinzième tireur pour voir Luciano Narsingh, qui venait d’entrer, voir sa tentative heurter la barre d’Oblak. Porté par la foule, Juanfran n’a pas manqué l’offrande pour qualifier les siens. De quoi mettre tout le Calderon et Simeone en transe. Et voilà l’Atléti à nouveau en quarts de finale. Un adversaire qui va devoir hausser son niveau de jeu, surtout offensivement, s’il veut inquiéter un cador européen…

Le film du match

15eme minute
Côté droit, Juanfran voit le bel appel de balle de Koke dans la surface dans le dos d’Isimat-Mirin. L’Espagnol s’engouffre et sert en retrait Griezmann qui contrôle du droit et tente une frappe en déséquilibre du gauche mais il bute de près sur Zoet. Quelle occasion !

28eme minute
Très belle action du PSV. Servi à droite grâce à une belle déviation de L.de Jong, Van Ginkel tente un centre à ras de terre vers Locadia. Oblak repousse de la main droite. L.de Jong est tout proche de reprendre le second ballon, mais l’Atlético peut se dégager.

50eme minute
Corner frappé au second poteau par Koke. Gimenez prend le dessus sur L.de Jong, mais sa tête passe juste à côté du poteau gauche d’un Zoet visiblement battu.

58eme minute
Enorme occasion pour le PSV ! Bien décalé sur le côté gauche de la surface par Guardado, Locadia tente une frappe enroulée du droit. Oblak est un peu surpris par le rebond, mais parvient à repousser le ballon sur son poteau. Cela revient sur la tête de L.de Jong, mais Filipe Luis repousse le danger sur sa ligne, de la tête. Dans la foulée, Van Ginkel ne peut reprendre la balle. L’Atlético s’en sort très bien.

62eme minute
Filipe Luis repique au centre et tente sa chance de loin du droit. C’est puissant mais Zoet est vigilant. Dans la foulée, Carrasco voit sa volée s’envoler dans les tribunes.

76eme minute
Griezmann s’arrache pour trouver F.Torres sur le côté droit de la surface adverse. El Nino tente un ballon piqué pour tenter de lober Zoet. Cela passe de peu au-dessus alors que le gardien néerlandais avait fait preuve d’une sacrée décontraction.

86eme minute
F.Torres entre sur le côté gauche de la surface du PSV, fixe Bruma et envoie une belle frappe du gauche. Beau réflexe de Zoet qui dévie le ballon sur le haut du son poteau gauche.

117eme minute
Le PSV pousse. Après une tentative d’Arias repoussée, Guardado tente une frappe lointaine du gauche. Cela passe à côté du poteau gauche d’Oblak.

Les joueurs à la loupe

Atlético Madrid
Auteur de la plus grosse occasion de la première période, GRIEZMANN était bien seul sur le front de l’attaque pour tenter de conserver les ballons. Juste avant l’heure de jeu, il est passé sur le côté droit et a complètement disparu de la circulation. Une prestation décevante de sa part. En soutien de lui au coup d’envoi, CARRASCO n’a quasiment pas eu l’occasion de placer ses accélérations plein axe. Replacé à gauche après la pause, l’ancien Monégasque a fait un peu plus mal aux Néerlandais, avant de sortir à un quart d’heure de la fin. Derrière eux, KOKE s’est fait le plus remarquer sur le côté droit du milieu. Toujours très combatif, l’international espagnol est à l’origine de la seule occasion de son équipe en première période. De l’autre côté, SAUL NIGUEZ a été bien trop discret en première période, avant de se réveiller, notamment en prolongation. GABI a parfois souffert dans l’entrejeu, mais il a également réalisé quelques interventions salvatrices.

De retour de blessure, AUGUSTO n’a lui pas été très en vue et a logiquement cédé sa place à F.TORRES (56eme), auteur d’une entrée qui a redynamisé son équipe, même s’il a rarement pu faire la différence face à la solide défense adverse. Souvent bien pris par Locadia, JUANFRAN n’a pas eu beaucoup d’opportunités pour se projeter vers l’avant. C’est lui qui a inscrit le tir au but de la gagne. FILIPE LUIS s’est beaucoup plus fait remarquer, avec notamment un sauvetage sur sa ligne. Dans l’axe, très gros match de GIMENEZ, impressionnant sur ses interventions. GODIN a lui quasiment pris tous les ballons de la tête sur les coups de pied arrêtés, sans toutefois inquiéter Zoet. L’Uruguayen a également été intraitable dans les duels mais il est sorti sur blessure avant la fin du temps règlementaire. Remplacé par L.HERNANDEZ (89eme). Le Français a notamment failli ouvrir la marque sur corner. OBLAK a eu un peu de chance sur la frappe qu’il a repoussée sur son poteau en seconde période. Le Slovène n’a rien arrêté lors de la séance des tirs au but.

PSV Eindhoven
Déjà héroïque à l’aller, ZOET s'est interposé brillamment la frappe de Griezmann en première période avant de repousser toutes les tentatives adverses grâce à une sérénité de tous les instants. Il n’a cependant pas brillé lors des tirs au but. Devant lui, la défense à trois, composée par, BRUMA, ISIMAT-MIRIN et MORENO a été impeccable et a pu souvent tranquillement relancer. Ils n’ont jamais relâché l’étreinte ! A droite, ARIAS, à part à une ou deux reprises, ne s’est pas trop permis de monter, mais a bien sécurisé son couloir droit. De l’autre côté, WILLEMS, à l’aise techniquement, a été plus présent offensivement, mais ses centres n’ont pas trouvé preneur. Habituel attaquant, LOCADIA a occupé le flanc gauche du milieu. L’objectif : empêcher les montées de Juanfran comme à l’aller.

Mission accomplie même si cela a évidemment réduit considérablement son apport offensif. Pourtant, c’est bien lui qui a trouvé le poteau adverse sur une belle frappe enroulée. Peu précis à l’aller, VAN GINKEL a affiché un visage un peu plus intéressant. A ses côtés, PROPPER a également été très bon pour orienter le jeu de son équipe et récupérer un nombre impressionnant de ballons. Mais c’est bien son capitaine, GUARDADO, qui a le plus impressionné. Le Mexicain a touché énormément de ballons et en a souvent fait très bon usage. Même si taux de précision a baissé après la pause. De retour après avoir manqué le match aller, L.DE JONG a fait beaucoup de bien en pivot. Ses déviations et sa présence ont fait du bien au PSV.

Monsieur l’arbitre au rapport

Pourtant régulièrement critiqué en Angleterre, M.Clattenburg ne s’est pas laissé abuser les quelques tentatives de simulation des uns et des autres. En revanche, il aurait peut-être pu signaler un penalty pour une intervention très limite d’Arias sur Filipe Luis.

Ça s’est passé en coulisses…

- Alors qu’il avait évoqué un 4-3-3 en conférence de presse lundi, Diego Simeone a opté pour son 4-4-2 traditionnel. Griezmann était accompagné au coup d’envoi par Carrasco, qui a remplacé Vietto.

- Philipp Cocu a lui opté pour un 5-4-1 où Isimat-Mirin a pris place dans la défense à trois. Retour en pointe de L.de Jong aux dépens de Narsingh.

- L'Atlético en est désormais à deux de ses 28 dernières rencontres européennes au Calderon.

La feuille de match

C1 (8emes retour) / ATLETICO MADRID – PSV EINDHOVEN : 0-0 (8 tab 7)

Vicente-Calderon (40 000 spectateurs environ)
Temps frais – Pelouse moyenne
Arbitre : M.Clattenburg (ANG) (7)

But : Aucun

Tirs au but marqués : Griezmann, Gabi, Koke, Saul Niguez, F.Torres, Gimenez, Luis Filipe et Juanfran pour l’Atlético Madrid - Van Ginkel, Guardado, Pröpper, Bruma, H.Moreno, Lestienne, Arias, pour le PSV Eindhoven Tir au but manqué : Narsingh pour le PSV Eindhoven

Avertissements : Locadia (30eme), L.de Jong (66eme) et Van Ginkel (121eme) pour le PSV Eindhoven

Expulsion : Aucune

Atlético Madrid
Oblak (6) - Juanfran (4), Gimenez (7), Godin (7) puis L.Hernandez (89eme), Filipe Luis (6) - Koke (7), Gabi (cap) (5), Saul Niguez (4), Augusto (3) puis F.Torres (56eme - 4) - Griezmann (4), Carrasco (4) puis Kranevitter (75eme)

N'ont pas participé : Moya (g), Gamez, Correa, Vietto
Entraîneur : D.Simeone

PSV Eindhoven
Zoet (7) – Arias (6), Bruma (7), Isimat-Mirin (7), H.Moreno (7), Willems (5) puis Brenet (75eme) - Pröpper (6), Guardado (cap) (6), Van Ginkel (5) - L.de Jong (6) puis Narsingh (118eme), Locadia (6) puis Lestienne (87eme)

N'ont pas participé : Pasveer (g), Schaars, Hendrix, Jozefzoon
Entraîneur : P.Cocu

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant