L'Atlético Madrid refroidit Valence

le
0
L'Atlético Madrid refroidit Valence
L'Atlético Madrid refroidit Valence

Avec de la sérénité d'abord et du métier ensuite, l'Atlético de Madrid s'est débarrassé du FC Valence grâce à ses deux nouvelles recrues, Jackson Martínez et Yannick Ferreira Carrasco (2-1). Les Colchoneros restent à deux points de la tête du championnat.

Atlético Madrid 2-1 Valence CF

Buts : Jackson Martínez (32e) et Yannick Ferreira Carrasco (40e) pour l'Atlético, Paco Alcácer (72e sp) pour Valence.

La 32e minute de jeu s'affiche au Vicente-Calderón. Dans cette opposition entre l'Atlético Madrid et le FC Valence, les débats sont intenses et les duels engagés. Poussée par son public, l'escouade locale va pourtant parvenir à trouver plusieurs failles dans la défense des Murciélagos, le tout en seulement quatre étapes. D'une, sur une chandelle à l'aveugle, Luis Felipe permet à Jackson Martínez de mettre la pression sur l'arrière-garde adverse. De deux, Shkodran Mustafi dévie simplement la balle sans la renvoyer. De trois, Aderlan Santos se troue complètement sur sa tentative de dégagement. De quatre, Jackson se présente face à Jaume Domenech et trompe le portier d'un contre-pied parfait. Buteur pour la deuxième fois de la semaine, le Colombien monte en puissance à l'image de cet Atlético, candidat plus que sérieux au titre de champion d'Espagne.

Nuno le frileux


Au moment de se serrer la pince, Diego Simeone et Nuno Espirito Santo ont tous les deux le sourire. L'un glisse une boutade à l'autre, une bonne tape du Cholo sur l'épaule de son homologue lance les débats d'un match où l'engagement physique sera primordial. Et pour cause : Simeone aligne son trio gagnant Koke, Gabi et Tiago dans l'entrejeu madrilène, tandis que Valence propose un onze de départ sans véritable attaquant, Alcácer assis sur le banc et Negredo installé devant sa télé. Mais dans les faits, les choix de l'Argentin paraissent plus judicieux : Koke est le premier homme à allumer un pétard, Jaume Domenech repousse tant bien que mal le danger. Au milieu de terrain, la doublette Danilo Barbosa-Enzo Pérez souffre devant le pressing des Colchoneros. Sur le front de l'attaque, l'activité incessante d'Antoine Griezmann désoriente la défense ché. En timide réponse, João Cancelo sollicite une première fois Jan Oblak à la parade du pied. Dans ce match engagé, Rodrigo sera la première victime d'un passage à l'infirmerie, remplacé dans la foulée par Paco Alcácer. Mais si l'international espagnol cherche à peser sur la rencontre, c'est bien à Jackson Martínez que revient le soin d'ouvrir la marque au tableau d'affichage. Vient…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant