L'Atlético garde la tête à Vigo

le
0
L'Atlético garde la tête à Vigo
L'Atlético garde la tête à Vigo

Au terme d'une rencontre bien maîtrisée malgré un adversaire dangereux, l'Atletico Madrid s'impose face au Celta Vigo (2-0). Les Matelassiers restent seuls en tête de la Liga, tandis que le Celta voit la qualification en C1 s'éloigner…

Celta Vigo 0-2 Atlético Madrid

Buts : Griezmann (49e) et Yannick Ferreira-Carrasco (80e) pour l'Atleti

On joue la 49e minute de jeu. Deux philosophies s'opposent entre le Celta Vigo et l'Atlético Madrid : d'un côté, le jeu léché et esthétique des Galiciens, de l'autre, la hargne et la présence physique des Colchoneros. Les débats sont intenses, le spectacle est au cœur du jeu. On se regarde dans le blanc des yeux, à la façon d'un bon vieux western spaghetti signé Sergio Leone. Le shérif de l'Atletico Madrid se lance à la poursuite du vagabond celte, dans son propre fief. Et comme souvent dans ces cas-là, celui qui fera mouche en premier gardera l'équilibre. Depuis l'extérieur de la surface, Antoine Griezmann dévie un ballon pour Luciano Vietto sur le côté gauche. De sang-froid après une vive accélération, La Joya centre au second poteau. Griezmann met le turbo pour pousser le cuir au fond des filets. L'Atlético prend la main, la Brute vient de plomber le Bon.

Dos à dos


Dès le départ, le match indique que la bataille du milieu de terrain sera féroce. Malin comme pas deux, Diego Simeone invite son ancien poulain de River, Augusto Fernandez, à faire ses preuves devant son ancien public du Balaidos. Histoire de s'assurer que sa nouvelle recrue fait vraiment partie de la famille madrilène. Le néo-matelassier démarre ainsi par des contacts durs sur l'homme, mais toujours prêt à relever ses anciens camarades, restés à terre. Du combat certes, mais sans oublier le respect. En face, le Celta Vigo reste fidèle aux principes de Toto Berrizo, à savoir prodiguer le beau jeu. Après une succession de plusieurs séquences offensives, le premier danger surgit par le biais de Iago Aspas, et sa tête piquée passe de peu à côté. En bon leader de Liga, l'Atlético sait répondre à cette menace : Antoine Griezmann envoie une lourde frappe juste au-dessus du but après un relais avec Koke. Un coup chacun, ce premier duel acharné s'achève donc sur un statu quo. Pour ce passage au saloon…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant