L'Atletico et Villarreal partagent la sieste

le
0
L'Atletico et Villarreal partagent la sieste
L'Atletico et Villarreal partagent la sieste

Insipide pendant l'intégralité de la rencontre, l'opposition entre l'Atletico Madrid et Villarreal ne marquera pas les consciences (0-0). Pas de but, mais un grand vainqueur sur le plan comptable : le FC Barcelone.

Club Atlético de Madrid 0-0 Villarreal CF


On joue la 75ème minute de jeu dans le Vicente Calderon. A la suite d'une longue possession de balle madrilène, l'Atletico voit le contre se lancer chez Villarreal. Le stade coupe sa respiration, un trois contre trois se lance pour une action peut-être décisive. Quelques secondes plus tard, la frappe de Denis Suarez est contrée avec assurance par Juanfran. Solide, l'Atletico Madrid ne prendra pas de but ce soir. Une bonne nouvelle, mais aussi une mauvaise : ce match pourra être qualifié de nul au sens propre du terme. La Liga montre son côté obscur…

Les indignés


Au démarrage de ce match de clôture de journée, l'affiche semble alléchante même si les deux équipes sont forcées de faire tourner pour ce match. D'une, parce que l'Atletico Madrid devra se coltiner deux duels importants la semaine à venir, avec la Ligue des champions et le duel face au Real Madrid. De deux, parce que Villarreal espère passer l'obstacle napolitain en Ligue Europa. Dès lors, un pilier comme Mateo Musacchio laisse sa place à l'ancien rossonero Daniele Bonera, et le joyau Denis Suarez débute sur le banc pour laisser les clés du sous-marin à son capitaine, Bruno Soriano.

Plus volontaire, les Amarillos entament mieux la partie malgré une absence d'occasions nettes. A vrai dire, le paradoxe entre le jeu à terre des visiteurs et les longues ouvertures des Colchoneros vers l'avant ne permettent pas la fluidité des actions. Logiquement donc, plus les minutes passent, plus les spectateurs s'endorment. Oui, ce choc entre deux équipes du top 4 s'avère être une vraie purge. Seule éclaircie dans cet océan de morosité : un centre tendu de Juanfran que Griezmann effleure de la tête face à Alphonse Areola. Mais c'est hors cadre. Le premier acte s'arrête donc là, sans réelle saveur.

Areola et Oblak à leurs aises


Avec sept points d'avance sur le FC Séville au classement, Villarreal semble se satisfaire d'un partage des points en terre madrilène, afin de garder ses distances sur la concurrence. L'Atletico sait que le Real s'est fait accrocher à Malaga, un match nul leur permettrait un…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant