L'Atlético empoche le derby, Nolito se starifie

le
0
L'Atlético empoche le derby, Nolito se starifie
L'Atlético empoche le derby, Nolito se starifie

Grand perdant du week-end, le Real Madrid peut d'ores et déjà tirer une croix sur un titre en Liga. L'Atlético Madrid conserve quant à lui un mince espoir devant un Barça toujours aussi intraitable, tandis que le Celta Vigo peut remercier Nolito.

L'équipe du week-end : Atletico de Madrid


Ils étaient venus en terre ennemie pour garder leur seconde place au classement, la mission est accomplie. Mais ce samedi après-midi en ouverture de la journée de Liga, les Colchoneros ont fait en réalité bien mieux qu'une bon coup au Santiago-Bernabéu : ils ont mis leur voisin madrilène dans un sacré pétrin. Plus sûr de sa force et maître des opérations face à son homologue français, Diego Simeone a donné une leçon tactique au Real Madrid. Peu connu pour prôner le beau jeu mais toujours aussi maniaque de la rigueur disciplinaire de ses joueurs, El Cholo s'est contenté de contrôler son adversaire, de le mettre en joue avant de porter l'estocade au moment propice. Et qui de mieux qu'un petit Français pour venir cueillir à froid Zizou, l'idole nationale ? Déjà dangereux en première mi-temps mais impuissant devant une superbe parade de Keylor Navas, Antoine Griezmann aura attendu le derby madrilène pour réactiver son compteur but juste après la pause, suite à un une-deux plein de finesse avec Filipe Luis (0-1, 53e). Après le but, les mines des Blancos se ferment, les têtes se baissent. Cristiano Ronaldo ne s'est pas encore illustré devant les caméras, mais son visage en dit long. L'Atletico de Madrid vient de frapper un grand coup et peut encore rêver de gagner la Liga, au contraire du Real. Un joli pied de nez.

Griezmann punit un Real sans idée

Le Don Quichotte du week-end : Nolito


Certes, son but ce week-end à Getafe n'était pas merveilleux. Nolito s'est trouvé un peu par chance à la retombée d'un ballon sur corner, dans les six mètres. Non, Nolito n'a pas tenté de ciseau retourné ou de talonnade aérienne, mais s'est simplement contenté de mettre un bon coup de boule dans le ballon, histoire de faire rentrer le cuir par la force. Et dans ce cas-là, l'essentiel, c'est que cela fonctionne. Unique buteur de la rencontre jouée dans l'enceinte du club de banlieue madrilène (0-1, 71e), Manuel Agudon Duran joue à nouveau un rôle…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant