L'Aston Martin Vanquish succède à la DBS

le
0
Aston Martin dévoile mercredi celle qui remplacera la DBS. Même si la Vanquish, c'est son nom, repose sur une plate-forme existante et reprend une motorisation déjà bien connue, le résultat est superbe : en matière automobile, l'évolution vaut souvent mieux que la révolution.

Sous le soleil Aston Martin, les nouveaux modèles sont rares et déclenchent immédiatement la critique. Révélée fin mai avec le concept AM310 présenté au concours d'élégance de la Villa d'Este, la Vanquish, qui a pour tâche de succéder à la DBS, n'échappe pas à la règle et suscite déjà de nombreux commentaires de la part de tous ceux qui rêvent de s'asseoir un jour derrière son volant. Disons-le tout net, la nouvelle venue n'a rien de révolutionnaire. Et c'est tant mieux. Tout d'abord parce que les «Astonistes», réels ou en puissance, sont des conservateurs qui ne s'ignorent pas et qui s'assument. Une Aston, a leur yeux, doit être une créature longue, basse, et dessinée pour fendre le vent. Tout autre concept serait une offense à la mémoire de David Brown, «Mr DB». La reprise du nom Vanquish, modèle lancé en 2001, témoigne de ce souci de pérennité. Laissons donc les tentatives de créations de SUV à Bentley…

 

 

 

Mais la véritable raiso

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant