L'assurance-vie multisupport : quels avantages et quels supports ?

le
0

Face au déclin du rendement de l’assurance-vie, beaucoup d’investisseurs préfèrent se tourner vers les contrats multisupports. Ceux-ci permettent de maintenir une rentabilité intéressante aux dépens de la sécurité. Avec les multiples options de gestion, il est toutefois possible de limiter ce risque.

Le fonctionnement de l’assurance-vie

Il faut d’abord rappeler les modes d’investissement en assurance-vie : soit la personne investit sur un fonds en euros. C’est un placement garanti, donc sûr. Ou bien la personne peut choisir de placer son argent sur un fonds en unités de compte. Ce peut être les actions de la Bourse, par exemple. Mais la Bourse pouvant s’effondrer, il y a un risque que la personne réalise une moins-value plus ou moins importante. D’un autre côté, ces supports sont plus rentables.

L’intérêt des contrats multisupports

Malgré la baisse continue des fonds en euros, la majorité des Français sont toujours sur ces types de placements. Mais beaucoup ont désormais recours aux contrats multisupports.
Cette formule porte bien son nom : en y souscrivant, l’épargnant peut choisir de placer une partie de son capital sur un fonds en euros, et le reste sur des unités de compte. Ce qui permet de sécuriser une partie de son épargne, et de faire fructifier le reste dans des placements plus lucratifs.Les contrats d’assurance-vie multisupports vont plus loin, puisqu’il est même possible de gérer quelle proportion précise de son épargne on compte placer dans chaque catégorie.
Pour une meilleure gestion, les investisseurs ont enfin trois possibilités :
  • La gestion libre : c’est l’épargnant qui gère directement son épargne ;
  • La gestion profilée : la gestion est confiée à un expert banquier. L’investisseur donne simplement des consignes générales, et peut réclamer une gestion « plutôt prudente », « nettement lucrative », etc.
  • La gestion pilotée : les fonds sont transférés selon des critères définis par l’investisseur. Par exemple, préférer les SICAV.

Quel support pour les unités de compte ?

Si, pour les fonds en euros, la question du support ne se pose pas, il faut bien se la poser pour les unités de compte. En effet, parmi les possibilités les plus courantes, vous pouvez investir :
  • sur des obligations : ce peut être un placement très rentable, et sûr, à condition de bien choisir les sociétés ;
  • en actions. Cela peut être très risqué, en fonction des actions que vous choisissez. Mais c’est probablement le support le plus rentable ;
  • dans l’immobilier, qui reste une valeur sûre, mais moins rentable ;
Enfin, il y a le cas des fonds euro-croissance. Ces fonds ont été créés il y a peu. Il est donc difficile d’affirmer quoi que ce soit sur leur rentabilité à moyen et long terme, ainsi que sur leur risque.

Trucs & Astuces

Avant de vous lancer, définissez un objectif d’investissement. Quelle rentabilité espérez-vous ? A quel horizon ? De cette définition découlera directement le type de contrat (et de pilotage) qui vous convient. Pour réaliser ce préambule, vous pouvez demander conseil à votre banquier. Profitez-en pour découvrir les contrats proposés par votre agence.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant