L'assurance vie : le nouvel eldorado des trackers ?

le
0
Un opérateur de marché devant sa console. (© DR)
Un opérateur de marché devant sa console. (© DR)

Certains courtiers d’assurance vie sur internet (le contrat Puissance Sélection d’Assurancevie.com référence une cinquantaine d’ETFs), plusieurs Robo advisors (Marie Quantier, Yomoni, Wesave… qui disposent de leur propre contrat vie sur une base d’ETFs), et même les CGPI (le dernier contrat de l’UNEP intègre plus de 70 ETFs) mettent à disposition de leurs clients une offre financière en sur la base de trackers. Et si le renouveau du placement de long terme préféré des Français passait par la gestion passive, très peu gourmande en frais de gestion ?

Plusieurs éléments plaident en faveur de l’émergence de ce type de solutions :

Avec la baisse de la rémunération de l’épargne et notamment celle des fonds en euros (le rendement moyen en 2015 est de 2,3 %), les frais pèsent de plus en plus lourd dans la performance globale d’un contrat d’assurance vie. Ainsi, les seuls frais de gestion amputent sans difficultés 25 à 30 % du rendement annuel du contrat. Certains assureurs précisent même que ces frais pourraient rapidement devenir difficiles à justifier.

La chute de l’inflation a été plus rapide que l’érosion du rendement des fonds en euros permettant de soutenir leur performance nette, voire même de l’augmenter depuis 3 ans. Toutefois, ce rôle de coussin amortisseur ne jouera plus, le niveau de l’inflation étant déjà nul en 2015. Les assurés sont alors

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant