L'assurance-vie face aux autres placements

le
3
Epargne financière ou immobilière ? Bourse ou fonds garanti ? Epargne programmée ou à versements libres ? Autant de questions auxquelles l'assurance-vie apporte une réponse souple et évolutive.Un placement à long terme

L'assurance-vie ne peut pas être comparée aux placements à court terme que constituent les livrets bancaires (livret A, livrets d'épargne, LDD, CEL...). Ces derniers ont en effet des rendements très faibles en contrepartie d'une liquidité immédiate.

Pour sa part, l'assurance-vie doit être réservée à un placement d'une durée égale à au moins égale à deux ou trois ans, en raison notamment des frais sur versement qu'il faut éviter de multiplier. De plus, même très rapides, les rachats nécessitent tout de même un petit délai.

À savoir: contrairement à une idée reçue, les fonds sur un contrat d'assurance-vie ne sont pas bloqués pendant 8 ans. Les rachats (partiels ou totaux) sont possibles à tout moment.

L'assurance-vie et le PEL

La réforme du PEL a rendu celui-ci moins avantageux pour ceux qui recherchent avant tout un produit d'épargne. Avec un rendement de 2,5%, soit 1 point de moins que le rendement moyen du fonds euro, et des conditions de fonctionnement contraignante, le PEL n'est désormais plus le concurrent de l'assurance-vie.

Il reste bien sûr un outil utile pour préparer l'acquisition d'un bien immobilier, mais en tant que produit d'épargne, est beaucoup moins souple que l'assurance-vie qui permet elle aussi d'épargner sur un support garanti.

L'assurance-vie et les placements boursiers

L'investisseur qui aime suivre son portefeuille de près et réaliser des plus-values à court terme préférera avec profit la détention d'un portefeuille-titre ou d'un PEA à l'assurance-vie. Celle-ci ne permet en effet pas de détenir (sauf dans certains cas très spécifiques et pour des montants importants) des titres en direct. Il est uniquement possible d'investir à travers des unités de compte. Mais cette restriction n'en est pas une tant l'éventail des possibilités est large. Fonds géographiques, sectoriels, éthiques, pays émergents, matières premières...: tous les secteurs sont représentés.

Placement de long terme, l'assurance-vie n'est donc pas un outil de spéculation, mais d'épargne. Les options de gestion permettent d'optimiser encore la surveillance des fonds.

Enfin, l'assurance-vie offre l'avantage de réaliser les arbitrages en franchise d'impôt: les plus-values constatées sur les unités de compte ne sont pas imposées au moment de leur cession, mais lors d'un retrait sur le contrat. Un avantage partagé avec le PEA, qui n'est pas le concurrent mais le complément de l'assurance-vie.

L'assurance-vie et l'immobilier

Sur le papier, de nombreux biens immobiliers sont plus rentables que l'assurance-vie à risque égal. Mais en pratique, le match entre fonds euro et bien immobilier n'est pas si inégal!

Bien souvent, es propriétaires calculent le rendement par rapport au prix d'achat de leur bien, alors que celui-ci s'est revalorisé. Ainsi, par rapport à un prix d'achat de 100.000¤, un bien qui rapporte 5000¤ a un rendement de 5% . Mais si le bien vaut en réalité 200.000¤ aujourd'hui alors son rendement n'est plus que de 2,5%...

Par ailleurs, contrairement à une idée reçue, l'immobilier n'est pas exempt de risques. Outre les baisses sur le marché, l'aléa locatif est une réalité. Deux mois sans locataire sur une année et le revenu est ainsi amputé de 15%.

Enfin, l'immobilier rapporte des intérêts simples, c'est-à-dire que les loyers ne viennent pas s'ajouter à la valeur du bien. A l'inverse, les gains sur un contrat d'assurance-vie capitalisent, c'est-à-dire s'ajoutent au capital pour produire à leur tour des intérêts. A taux égal, un contrat d'assurance-vie rapporte donc plus, d'autant que les intérêts capitalisent en franchise d'impôt.

Il est d'ailleurs possible d'investir dans l'immobilier à travers l'assurance-vie pour cumuler les avantages des deux types de placement et obtenir ainsi le meilleur de l'assurance-vie!

LIRE AUSSI:

» L'impact des agences de notation sur l'assurance-vie

» Placement: tout savoir sur le label solidaire «Finansol»

SERVICE:

» Assurance-vie: profitez d'un placement accessible dès 1 000¤ sans frais d'entrée ni de sortie avec CPLUSSUR.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le lundi 20 aout 2012 à 15:27

    Frais sur versements à éviter ..bien sûr ..! Disponibilité ? avance ou rachat partielsous 10 jours

  • ppetitj le mardi 14 aout 2012 à 09:50

    Un bien qui fait 100 000E de plus valus baisse de 50% en ratabilité ? Je pensais que le rendement se calculait par rapport au prix d'acquisition initial. Le rendemenr initial + la plus value de 100%, fait que l'assurance vie estde très loin moins avantageuse. le seul gain réel est l'exonération des droits de succession.

  • M3471006 le mardi 14 aout 2012 à 08:21

    Vu le rendement de l'assurance vie, compte tenu des frais sur versement, de la fiscalité, du manque de disponibilité, il y a bien longtemps que ce placement n'a plus d'intérêt. Il a été sauvé par l'ancien gouvernement en bloquant le taux du livret A malgré l'inflation. Je ne comprends pas que l'on puisse encore investir sur ce type de placement !