L'Assurance maladie va économiser 1,4 Md¤

le , mis à jour à 09:49
16
L'Assurance maladie va économiser 1,4 Md€
L'Assurance maladie va économiser 1,4 Md€

Comme pour 2016, le ministère de la Santé a plafonné à 1,75 % la hausse des dépenses de santé remboursables en 2017. Pour tenir cet objectif, Nicolas Revel, le directeur de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), a trouvé 1,4 MdEUR d'économies sur l'enveloppe de dépenses de 180 Mds€. En voici les principaux axes.

Salaires hospitaliers : + 1,5 % maximum. « Pour ne pas générer de déficit hospitalier », explique la Cnam, les établissements de santé sont invités à poursuivre leur politique de maîtrise de la masse salariale. Comme depuis 2015, elle devra se limiter à + 1,5 % en 2017, contre + 2,1 % en tendance habituelle.

430 M€ sur les prescriptions de médicaments. Mieux prescrire pour mieux dépenser, c'est la philosophie de la Cnam qui milite pour « le juste soin ». Elle va donc une nouvelle fois se focaliser en 2017 sur les médecins qui ont tendance, comparé à nos voisins, à prescrire souvent les dernières innovations qui ont le défaut d'être souvent les plus chères. Dans le collimateur aussi, les antibiotiques, toujours, les statines, trop prescrites, les nouveaux antidiabétiques... Côté dispositifs médicaux (prothèses...), la Cnam propose pour les personnes en affection longue durée (ALD) de les acheter plutôt que de les louer.

100 M€ sur les arrêts de travail. En 2014 et 2015, les arrêts de travail sont repartis à la hausse, pour un coût d'environ 9 Mds€. Différentes mesures, du conseil au prescripteur en passant par la gestion des risques en entreprise, doivent permettre d'économiser 100 M€.

230 M€ sur les génériques et similaires. Toujours en retard, la France doit accroître l'usage des génériques et de leur équivalent pour les médicaments biologiques, les biosimilaires. A la clé, 230 M€ d'économies.

200 M€ pour le virage ambulatoire. La Cour des comptes estime que la baisse des durées d'hospitalisation apportée par les nouvelles techniques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 5 mois

    Donc on augmente le budget mais l'on prévoit des diminutions sur ces augmentations ! En bref l'assurance maladie vas augmenter globalement ses dépenses.Salaires hospitaliers : + 1,5 % maximum et dans le privé c'est O% ou quelques fois le salaire net baisse (augmentation des cotisations. Pour les fonctionnaires "cela ne coûte rien, c'est l'état qui paye".

  • SuRaCtA il y a 5 mois

    imozen a raison, le soin est pris en charge en France mais l'ambulance pour vous ammener au soi n'a pas a être prise en charge par la collectivité...

  • M7097610 il y a 5 mois

    je paie des cotisations sociales pour soigner et non pour se balader (taxis) ou pour des vacances ("cures"). Quand cela cessera t il ?

  • frk987 il y a 5 mois

    100% d'accord Imozen, le seul problème c'est que les villes "d'eaux thermales" vont fermer boutique, quant aux transports médicaux effectivement il y a un super malaise, comment déterminer le vieux sans famille et sans moyen de transports avec celui qui peut être amené par son conjoint...INSOLUBLE.

  • 57912062 il y a 5 mois

    @imozen, je suis complètement d'accord avec toi au sujet des remboursements de soins type cures thermales qui sont largement détourné pour du bien être. Idem pour les taxis ambulances qui est largement détourné pour des gens valides et qui font juste faire des visite de contrôle...

  • imozen il y a 5 mois

    Pourquoi ne pas faire comme les allemands : arrêt de remboursement pour les cures thermales, les taxi-ambulances, les ambulances domicile-lieu de soin, etc.. Eux ont annulé le déficit de leur système de santé.

  • M9244933 il y a 5 mois

    1.4 milliards d’économies sur 180milliards de dépenses, ou 0.8 %. Dans un océan d’abus de toutes sortes. Ridicule comme objectif. Avec des dirigeants pareils, n’importe quelle entreprise en difficulté aurait disparu depuis longtemps. Etat = plus mauvais gestionnaire imaginable

  • frk987 il y a 5 mois

    Pour Vazi, la gestion informatique de la SS est centralisée depuis longtemps, par contre si vous voulez revoir fleurir des médecins conseils qui coûtent une fortune pour contrôler leurs confrères, alors que c'est mission impossible, déontologiquement parlant, ce sera le moyen le plus inefficace et le plus coûteux.

  • vazi il y a 5 mois

    Combien coute la machine administrative qu'est la CPAM, pourquoi son fonctionnement n'est toujours pas centralisé,!! Des gains très importants pourraient être réalisés dans cette centralisation afin d'optimiser les contrôles à la fraudes qui permettraient des milliards d'économies mais toujours rien, ou plutôt on restreint le service au lieu de l'améliorer pour le rendre plus efficient

  • STLI72 il y a 5 mois

    Pensez à visiomed !! On a une boite FRANCAISE qui s'est lancé dans la santé connecté et l'Etat n'est pas fichu d'investir 100 Millions dans ce process