L'assurance étudiant pour un séjour à l'étranger en toute quiétude

le
0

Voyage d'études à l'étranger, formation professionnelle continue, programme de travail… il existe de nombreuses raisons de séjourner à l'étranger. Plusieurs alternatives sont proposées aux jeunes pour assurer leur protection hors de l'hexagone.

Dans un contexte de mondialisation, les étudiants sont amenés à séjourner à l'étranger pour leurs études ou pour préparer leur entrée dans le monde professionnel. De plus en plus mobiles, c'est également souvent le bon moyen de maitriser, une, voire plusieurs langues étrangères.

Un séjour à l'étranger pour compléter sa formation

De nombreuses écoles supérieures ou cursus d'études prévoient la réalisation d'un stage professionnel à l'étranger. Véritable passerelle vers le monde professionnel, il permet parfois de découvrir une autre culture et de perfectionner son niveau de langue. En plus d'être enrichissant pour l'étudiant, un stage à l'étranger est souvent un réel atout sur un Curriculum vitae. Ainsi, les voyages d'études ou séjours linguistiques auprès d'une université ou école étrangère (à l'image des cursus Erasmus) sont les plus connus et les plus courants.

À savoir

Une enquête de Campus France indique que 65.000 étudiants français étaient basés à l'étranger en 2013. Aujourd'hui, dans les grandes écoles, tous les étudiants participent à un programme d'échange ou effectuent un stage en dehors des frontières.

Un séjour à l'étranger pour le travail

Pour partir à l'étranger à moindres frais, les étudiants peuvent participer à un Programme Vacances Travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHV). Entre 17 et 35 ans et sous certaines conditions, ils peuvent opter pour un travail en Amérique (Argentine, Brésil, Canada, Chili), en Asie (Corée du Sud, Hong Kong, Japon, Singapour, Taïwan), en Océanie (Australie, Nouvelle-Zélande) ou dans un pays européen. En avril 2013, une étude publiée dans le Nouvel Observateur annonçait le chiffre de 30.000 PVTistes français et il continue à progresser.

Un travail de jeune au pair est une autre alternative pour s'expatrier. De 18 à 30 ans, le jeune est reçu pour une durée limitée dans une famille d'accueil à l'étranger. Il est logé et nourri en l'échange de services: garde d'enfants, aide aux devoirs, tâches ménagères…

Enfin, la formation professionnelle continue permet à de nombreux salariés de compléter leur parcours à l'étranger.

Une assurance pour partir en toute tranquillité

Lors d'un voyage d'études, d'un stage ou d'une expatriation à l'étranger, il est nécessaire d'être bien couvert. Des assurances accompagnent les jeunes et les protègent tout au long de leur séjour hors des frontières.

Elles proposent des garanties frais de santé, rapatriement et responsabilité civile. Elles couvrent l'assuré dans le cadre d'un séjour à l'étranger: stage, voyage d'études, formation professionnelle continue, travail de jeune au pair ou PVT/WHV. La garantie santé et rapatriement couvre les maladies, blessures et accidents grâce au remboursement des frais de rapatriement, ainsi que des dépenses médicales et hospitalières avec des plafonds pouvant atteindre 500.000 euros.

La garantie responsabilité civile privée compense les conséquences financières des dommages corporels, matériels et immatériels causés à des tiers dans le cadre privé. Généralement, l'assuré est également couvert en cas de vol ou de perte de ses papiers d'identités et moyens de paiement.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant