L'assurance dépendance : tout ce qu'il faut savoir pour choisir

le , mis à jour le
0

L'assurance dépendance est un complément à l'APA, une aide de l'État en cas de perte d'autonomie. Plus vous décidez de souscrire un tel contrat jeune, moins vos cotisations seront élevées. Il est ainsi judicieux de songer à une telle protection à l'approche de la cinquantaine. Toutefois, les offres sont nombreuses sur le marché et il n'est pas toujours facile de faire son choix. Voici quelques éléments pour vous aider.

Choisir une assurance dépendance
Choisir une assurance dépendance

Le contrat couvre-t-il la dépendance partielle ou la dépendance totale ?

Se lever, aller à la salle de bain, préparer ses repas… Quand on est dépendant, ces petits gestes de la vie quotidienne ne peuvent plus s'effectuer sans aide. Il existe des degrés divers de perte d'autonomie, on distingue d'ailleurs la dépendance totale (niveau 1 et 2 de la grille Aggir selon certains contrats, quatre gestes sur cinq de la vie quotidienne dans d'autres) de la dépendance partielle. Vous pourriez être tenté de ne vous assurer que pour le premier cas, parce que c'est le plus grave. Toutefois, soyez conscient qu'une dépendance partielle, si elle intervient plusieurs années avant votre décès, peut s'avérer très lourde à gérer sans une aide financière véritablement adaptée.

Le contrat prévoit-il des garanties annexes ?

Par principe, l'assurance dépendance prévoit la mise en place d'une rente mensuelle de plusieurs centaines d'euros lorsque la perte d'autonomie prévue au contrat survient. Toutefois, certaines offres s'avèrent plus étendues. Vous pouvez espérer un soutien si vous devenez vous-même aidant (vous accompagnez un proche dépendant) et, si votre situation l'exige, vous pouvez espérer obtenir un capital pour que votre logement soit adapté à votre handicap.

Quelles sont les modalités de mise en jeu de la garantie ?

De bonnes garanties, c'est important. Toutefois, il faut vérifier dans quelles conditions vous pouvez les faire jouer. Sachez tout d'abord qu'il existe souvent un délai de carence. Ainsi, vous ne pourrez prétendre à votre rente qu'après un à trois ans de cotisations. Cette condition peut parfois être levée si la dépendance est due à un accident. De plus, bien souvent, les assureurs ne vous versent la rente complète qu'en cas de dépendance totale. Si vous êtes en situation de dépendance partielle, vous ne pourrez prétendre qu'à la moitié, voire à un forfait. A vous de comparer les contrats pour trouver les conditions les plus attractives.

Trucs et astuces

L'assurance dépendance est une assurance à fonds perdu. Cela signifie que si vous décédez avant d'avoir pu la mettre en œuvre, les sommes cotisées restent acquises à l'assureur. Certaines compagnies d'assurance prévoient donc des formules mixtes, qui vous permettent de combiner assurance à fonds perdu et épargne. L'effort de cotisation est plus important, mais en cas de décès avant la perte d'autonomie, vous pouvez transmettre un capital à vos héritiers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant