L'assurance automobile coûte encore plus cher en 2013

le
8
Le nombre d'accidents de la route a baissé d'environ 10% en janvier, confirmant la tendance de 2012. Pourtant, les prix des assurances auto continuent de grimper.

Après une mauvaise année 2011, le nombre d'accidents de la route a bien reculé en 2012. Et cette tendance s'accentue en 2013, d'après les bilans de la Sécurité routière, avec moins 9% d'accidents mortels et moins 12% de blessés en janvier.

Ces chiffres laissaient espérer une baisse des tarifs d'assurance auto cette année, mais il n'en est rien. L'indice des prix des assurances de particuliers, publié par le comparateur Assurland, montre une hausse de 2,1% du prix des assurances sur les douze derniers mois. Le comparateur prévoyait pourtant en décembre dernier une hausse contenue en 2013 à 1% seulement, stimulée par la concurrence. Il relevait alors des hausses en 2012 de 0,9% pour la Maaf, 1,5% pour Axa, 2% pour la Maif et la Macdf, 3% pour Generali et 4% pour Swiss Life.

Les assureurs se défendent

Le nombre d'accidents n'est pas le seul facteur à jouer sur l'évolution des primes, plaident les assureurs. Ils évoquent le coût croissant des réparations, rendues plus complexes par l'invasion de l'électronique dans les voitures. L'indemnisation des victimes coûte également plus cher aux assurances: les accidents sont moins nombreux mais plus graves, et donc la durée des soins s'allonge. Chez Axa, on notait en 2012 une hausse du coût moyen des accidents de 2% pour les dommages matériels et 5 % pour les sinistres corporels, tendance déjà observée en 2011.

Certains dispositifs légaux pèsent aussi dans la balance. Les assureurs doivent financer depuis le 1er janvier 2013 la revalorisation des rentes versées aux victimes d'accidents de la route, alors que c'est jusqu'ici le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) qui s'en chargeait. En conséquence, Axa évoquait fin 2012 une possible majoration des primes de 1,2 à 1,3 %. Autre mesure qui pourrait peser: l'égalisation des tarifs entre hommes et femmes, décidée par Cour de justice de l'Union européenne en décembre dernier. Elle pourrait conduire en 2013 à un nivellement par le haut des primes automobiles des femmes.

Autre explication possible: bien qu'elles s'en défendent, les assurances compensent avec l'automobile ce qu'elles perdent ailleurs. Le secteur de l'assurance a enregistré en 2012 un chiffre d'affaires en baisse de 4%. L'assurance-vie en particulier a souffert, avec des retraits supérieurs aux versements de 3,4 milliards d'euros . Comme l'assurance automobile est obligatoire, les assureurs peuvent être tentés d'améliorer leurs marges de ce côté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jcc0902 le lundi 25 mar 2013 à 11:10

    Il faut aussi renflouer le fond d'indemnisation des victimes qui explose, conséquence des accidents avec des chauffeurs sans permis ou permis annulé.

  • stefdura le jeudi 7 mar 2013 à 17:57

    Ils se moquent du monde les assureurs

  • lopez69 le jeudi 7 mar 2013 à 16:23

    Des banksters, rien de plus, ils incitent à aller chez des réparateurs agrées dans des cliniques autos afin d'éviter soi-disant l'avance des réparations. Ces derniers sont plus chers que les petits carrossiers, ils disent ensuite que les réparations sont onéreuses, au plus c'est coûteux, au plus ils augmentent, aux plus ils augmentent & au plus ils gagnent etc...!

  • deth12 le jeudi 7 mar 2013 à 15:38

    qu'est-ce qu'ils n'augmentent pas par les temps qui courent !!!

  • M3182284 le jeudi 7 mar 2013 à 11:54

    sanctionnons ceux qui roulent sans permis pour de vrai et les chauffards seront moins nombreux. Dans un monde sans sens de la communauté, les systèmes mutualistes sont voués à l'échec

  • sidelcr le jeudi 7 mar 2013 à 11:44

    nous payons les pertes liées aux subprimes . Pourquoi ne pas le dire clairement . Par contre les responsables de ces faits s'augmentent .

  • loup333 le jeudi 7 mar 2013 à 11:22

    Nous sommes des vaches à lait

  • dupon666 le jeudi 7 mar 2013 à 10:49

    faut bien qu'ils epongent leurs placements miracles en subprimes