L'association Trisomie 21 reçue à l'Élysée

le
0
Valérie Trierweiler veut défendre «l'égalité des chances des enfants».

À l'occasion de la Journée de la trisomie 21, Valérie Trierweiler a ouvert ce lundi les cuisines de l'Élysée à trois jeunes gens atteints de cette maladie génétique. Le petit déjeuner qu'ils ont préparé a ensuite été servi dans une salle à manger de l'aile privée du couple présidentiel, en présence de François Hollande venu les saluer. Reçues en petit comité, les mères de Vincent, Louis et Benjamin ont pu témoigner des multiples obstacles rencontrés dans le parcours d'insertion scolaire et professionnelle de leur enfant. Chacune a dû se battre pour obtenir quelques demi-journées supplémentaires en maternelle, puis une place au collège, une formation professionnelle ou des stages. Un accès inégal selon les départements. «L'autonomie de nos enfants est notre priorité. Ils ont des compétences, mais il faut leur laisser plus de temps et les aider à construire un avenir qui leur corresponde», a ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant