L'association OM exige le maintien des matches au Vélodrome

le
0
L'ASSOCIATION OM EXIGE LE MAINTIEN DES MATCHES AU VÉLODROME
L'ASSOCIATION OM EXIGE LE MAINTIEN DES MATCHES AU VÉLODROME

MARSEILLE (Reuters) - Jean-Pierre Foucault, président de l'association OM (ASOM), a enjoint vendredi à Vincent Labrune, président de la SAOS Olympique de Marseille, de revenir sur sa décision de jouer le premier match domicile du club à Montpellier, sous peine d'interdiction d'utiliser le numéro d'affiliation du club.

C'est ce numéro d'affiliation qui permet à l'Olympique de Marseille de participer à la Ligue 1 de football et aux coupes nationales.

L'animateur de radio et de télévision s'appuie sur un article de la convention liant l'ASOM à la "Société anonyme à objet sportif Olympique de Marseille" qui prévoit que "les matches de compétition officielle doivent avoir lieu obligatoirement au Stade Vélodrome".

"Si vous deviez maintenir votre décision, je serais dans l'obligation de vous faire interdiction d'utiliser le numéro d'affiliation de l'ASOM auprès de la FFF (Fédération française de football), et de notifier cette interdiction à la FFF et à la LFP (Ligue de football professionnel)", écrit Jean-Pierre Foucault dans une lettre à Vincent Labrune.

"C'est pourquoi je vous mets en demeure de me confirmer, au plus tard le mercredi 30 juillet 2014 à midi, votre décision de jouer le match à domicile contre Montpellier prévu le week-end du 15 au 17 août au stade Vélodrome", poursuit-il.

A défaut, Jean-Pierre Foucault ajoute qu'il prendra "toutes mesures utiles, sans autre avertissement".

L'OM, en conflit avec la mairie sur le loyer du stade Vélodrome, a annoncé jeudi que le club jouerait son premier match de Ligue 1 à domicile à Montpellier alors que la ville a proposé un nouveau compromis financier. Montpellier est située à plus de 160 kilomètres de la cité phocéenne.

Le bras de fer entre la mairie de Marseille et le club a commencé le 30 juin lorsque le conseil municipal a voté le loyer demandé pour le stade Vélodrome, passé à 381.000 euros par match, soit environ 8 millions d'euros pour une saison, contre 50.000 euros par match durant les travaux de rénovation.

L'OM, qui n'est qualifié pour aucune compétition européenne la saison prochaine, estime avoir perdu 25 millions d'euros de billetterie durant les travaux du stade en vue de l'accueil de plusieurs matches de l'Euro 2016.

La Chambre régionale des comptes avait estimé en septembre 2013 que « le stade Vélodrome ne pouvait plus être mis à disposition du club pour des montants aussi modestes ».

La rénovation et la couverture du stade Vélodrome, confiées à Arema, une coentreprise de Bouygues, de la Caisse des dépôts et consignations et de la Caisse d'Epargne, ont coûté 267 millions d'euros, financés par l'Etat et les collectivités locales.

Dans le cadre d'un partenariat public-privé, la ville de Marseille versera à Arema une redevance annuelle de douze millions d'euros durant 35 ans.

(François Revilla, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant