L'Association Les Molières annonce le retour de la cérémonie en avril 2014

le
0
Les Molières reviennent. Ferenc Szelepcsenyi/shutterstock.com
Les Molières reviennent. Ferenc Szelepcsenyi/shutterstock.com

(AFP) - La cérémonie des Molières reviendra en avril 2014 pour "préserver l'esprit" de ces récompenses du théâtre, annonce jeudi dans un communiqué l'association Les Molières qui avait dû annuler l'édition 2012, à la suite du boycott d'une trentaine de théâtres privés.

L'association annonce la reprise de la cérémonie "pour préserver l'esprit des Molières après l'échec du Palmarès du théâtre", selon elle, le 28 avril dernier.

Ce palmarès, retransmis avant le journal de 20H00 sur France 2, avait rassemblé 874.000 téléspectateurs, soit 4,6% de part d'audience

Le "Palmarès du théâtre", initié par les théâtres privés dissidents, a fait le pari de remplacer les "Molières".

La future soirée des Molières "se déroulera sur la scène d'un théâtre prestigieux et sera diffusée à la télévision et sur internet", précise le texte selon lequel "plusieurs mécènes ont confirmé leur engagement auprès de l'association pour assurer le financement de la soirée".

Interrogée par l'AFP, la présidente de l'association Myriam de Colombi n'a pas voulu citer "pour l'instant" le nom de ces mécènes affirmant qu'elle en avait "déjà trois et pensait en avoir d'autres".

"Avec Les Molières c'est toute la profession qui votera, comme le veut la tradition", affirme-t-elle tout en reconnaissant qu'il faut "améliorer la cérémonie" qu'elle soit "moins longue et la plus attractive possible". Mais il "ne faut pas changer le principe de vote de l'ensemble de la profession", a-t-elle insisté.

La trentaine de directeurs de théâtres privés, parmi lesquels des poids lourds comme Pierre Lescure, Bernard Murat et Jean-Claude Camus, ont créé une cérémonie concurrente reprochant aux Molières de ne pas être représentatif des grands succès de la saison.

En mars 2012, à quelques jours de la 26e Nuit des Molières, l'association avait pris la décision de renoncer à organiser la cérémonie faute d'accord avec les théâtres dissidents et "compte tenu du non-respect des engagements financiers des partenaires historiques" de la cérémonie, dont le ministère de la Culture et France Télévisions.

L'Association est toujours en redressement judiciaire mais selon Mme de Colombi la situation va s'arranger avec l'arrivée de mécènes.

da/pjl/sd

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant