L'Assemblée vote le texte sur l'autorité parentale

le
1
LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE TEXTE SUR L'AUTORITÉ PARENTALE
LES DÉPUTÉS ADOPTENT LE TEXTE SUR L'AUTORITÉ PARENTALE

PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté vendredi la proposition de loi socialiste et écologiste sur l'autorité parentale et l'intérêt de l'enfant, un texte vivement combattu par l'opposition de droite qui le jugeait "idéologique".

La guérilla a été menée par les mêmes députés UMP qui, un an plus tôt, avaient ferraillé contre le mariage pour tous.

Cette proposition de loi, que le Sénat devrait examiner à son tour à l'automne, vise à renforcer l'exercice conjoint de l'autorité parentale en cas de séparation des parents et à reconnaître la place croissante prise par les tiers, les beaux-parents notamment.

Un amendement UMP a toutefois été adopté à l'unanimité qui, afin de ne pas ternir la cérémonie du mariage, supprime la possibilité - prévue dans le texte initial - pour l'officier d'état civil de lire la formule selon laquelle "les différends entre époux et parents peuvent faire l'objet d'une mesure de médiation familiale en vue de leur résolution amiable".

L'UMP a alimenté vendredi sa guerre de position en utilisant la condamnation la veille de la France par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour avoir refusé de retranscrire l'état civil d'enfants nés légalement aux Etats-Unis de mères porteuses.

La secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, a dit que la France ne contesterait pas les arrêts de la CEDH et qu'elle tirerait les conséquences de ces arrêts en droit interne.

(Emile Picy, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le vendredi 27 juin 2014 à 17:42

    ......Et pendant ce temps le chômage augmente et aucune réforme visible à l'horizon pour inverser la tendance !