L'Assemblée vote la loi de programmation militaire

le
0
L'ASSEMBLÉE VOTE LA LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE
L'ASSEMBLÉE VOTE LA LOI DE PROGRAMMATION MILITAIRE

PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté mardi le projet de loi de programmation militaire pour les années 2014-2019, qui prévoit une réduction des effectifs de 33.675 personnes et une quasi stabilité du budget de la Défense durant cette période.

Les groupes socialiste et des radicaux de gauche ont voté pour. Les groupes écologiste et du Front de gauche a voté contre, de même que ceux de l'UMP et de l'UDI (centriste).

"C'est un projet ambitieux et réaliste", a estimé le socialiste Christophe Leonard.

Mais l'UMP Philippe Meunier estime que ce projet de loi affectera "gravement nos capacités de défense" au moment où l'armée française est sollicitée, notamment en Afrique.

Ce texte, présenté par Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, s'inscrit dans le prolongement du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.

Le Sénat avait adopté ce projet de loi en première lecture le 21 octobre.

Jean-Yves Le Drian a rappelé que le budget se maintiendrait au niveau actuel pendant trois ans, c'est-à-dire 31,4 milliards d'euros courants. Entre 2016 et 2019, il augmentera progressivement pour atteindre 32,5 milliards d'euros courants, soit un total de 190 milliards sur la période 2014-2019.

Il a ajouté que les ressources budgétaires seraient complétées par des ressources exceptionnelles, à hauteur de 6,1 milliards d'euros sur la période de six ans.

Le texte prévoit la suppression de 33.675 postes sur la période 2014-2019 dont 7.881 dès 2014, les effectifs devant s'établir en 2019 à 242.279 personnes (militaires et civils).

Le Sénat pourrait examiner en seconde lecture ce projet de loi à la mi-décembre, l'Assemblée procédant à sa seconde lecture en janvier.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant