L'Assemblée nationale doit approuver l'accord sur la Grèce ce mercredi

le , mis à jour à 16:01
1
L'Assemblée nationale doit approuver l'accord sur la Grèce ce mercredi
L'Assemblée nationale doit approuver l'accord sur la Grèce ce mercredi

A la différence de leurs homologues de la Vouli, qui risquent de se déchirer sur les réformes draconiennes exigées d'eux, les députés français devraient approuver, à partir de 16h15, le compromis arraché lundi matin à Bruxelles.

Le PS votera majoritairement pour. L'accord Grèce-UE, «c'était le seul moyen aujourd'hui de pouvoir continuer à aider la Grèce», a plaidé le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, sur i-Télé, ce mercredi matin. «S'il n'y avait pas eu d'accord, c'était terminé», a-t-il insisté.

« Sans gaieté de cœur mais conscient du rôle déterminant de François Hollande pour soutenir la Grèce et sauver l'Europe », écrit dans cet ordre le député de la Gauche forte Yann Galut sur Twitter. Sans gaité de cœur mais conscient du rôle déterminant de @fhollande pour soutenir la #Grèce et sauver l'Europe, je voterai pour l'accord...— Yann Galut ن (@yanngalut) 15 Juillet 2015

«C'est un accord incontournable, ça n'en fait pas un bon accord», résume le Christian Paul, le chef de file des frondeurs, assurant que ceux-ci voteront majoritairement pour l'accord. 

EELV, en revanche, se trouve face à un « dilemme extrêmement difficile » a avoué ce matin leur n°1 Emmanuelle Cosse.Le groupe écologiste se divisera d'ailleurs, ce mercredi après-midi. Neuf députés, dont les deux co-présidents de groupe Barbara Pompili et François de Rugy, voteront pour. Deux voteront contre (Isabelle Attard et Noël Mamère) et sept, dont Cécile Duflot s'abstiendront ou ne participeront pas au vote.

Les députés Front de gauche, eux, ont tranché en prenant «la décision à l'unanimité de voter contre». «C'est un mauvais accord, désastreux pour l'avenir de la Grèce», estime leur chef de file, André Chassaigne. « Nous appelons les députés français à voter contre parce qu'on ne peut pas être complices d'un coup d’État », avait un peu plus tôt lancé le coordinateur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7361806 le mercredi 15 juil 2015 à 16:33

    en attendant le grec.....