L'Assemblée nationale a voté le projet de révision constitutionnelle

le , mis à jour à 19:31
0
L'Assemblée nationale a voté le projet de révision constitutionnelle
L'Assemblée nationale a voté le projet de révision constitutionnelle

Une première étape est franchie, après des semaines de débats enflammés. Le très controversé projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation, qui vise à inscrire l'état d'urgence et la mesure de déchéance de nationalité dans la loi fondamentale, a été adopté à l'Assemblée nationale ce mercredi, par 317 voix, contre 199 et 51 abstentions. Ce projet divise à gauche, comme à droite, et de nombreux députés se sont affranchis des consignes de leurs états-majors.

Quelques heures avant le scrutin, lors du Conseil des ministres, François Hollande avait battu le rappel des troupes, appelant l'Assemblée nationale à voter la réforme constitutionnelle, soulignant qu'elle était destinée à «protéger» les Français et à «assurer le rassemblement et l'unité nationale». Le président de la République avait, en outre, rappelé qu'il avait pris l'engagement de cette réforme devant le parlement réuni en Congrès à Versailles après les attentats du 13 novembre. 

Il a été entendu. Mais le vote favorable de ce mercredi ne marque pas la fin de l'épreuve pour autant. Pour que sa réforme passe, il faut encore que le Sénat et l'Assemblée l'avalisent en termes identiques. Or, vu la modification déjà annoncée par la droite et le centre, majoritaires au Sénat, le projet retournera vraisemblablement devant les députés, au moins une fois. Si les députés et sénateurs finissent par se mettre d'accord, Hollande pourra convoquer le Congrès. Là, le texte devra être voté par la majorité des trois cinquièmes des parlementaires. Pas gagné... 

>>EN SAVOIR PLUS. Révision constitutionnelle : une adoption et des divisions

>> EN SAVOIR PLUS. Déchéance de nationalité : décryptage d'un casse-tête politique

>> EN SAVOIR PLUS. Le bilan de près de 3 mois d'état d'urgence

>> Les événements minute par minute :

18h35. Sarkozy compte sur le Sénat pour améliorer le texte. Le président ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant