L'Assemblée nationale à la diète

le
24
CLAUDE BARTOLONE VEUT UNE ASSEMBLÉE PLUS ÉCONOME
CLAUDE BARTOLONE VEUT UNE ASSEMBLÉE PLUS ÉCONOME

PARIS (Reuters) - Le président socialiste de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a présenté mardi un plan pour rendre son institution plus économe des deniers publics et plus transparente dans un contexte de chasse aux dépenses inutiles.

"Pas de révolution mais une évolution : cinq ans pour rendre l'Assemblée nationale plus exemplaire, plus ouverte et plus utile et ainsi la remettre au coeur du pouvoir", a-t-il déclaré à la presse parlementaire lors d'une conférence de presse.

Le député socialiste de la Seine-Saint-Denis a annoncé l'ouverture de "trois chantiers", le premier étant de faire entrer l'Assemblée "dans l'ère de la sobriété budgétaire".

Il a ainsi confirmé le maintien de la baisse de 3% du budget de l'Assemblée pratiquée par son prédécesseur Bernard Accoyer (UMP) et annoncé la réduction des frais des transports aériens avec la suppression des voyages en première classe et en classe affaire pour les parcours de moins de cinq heures.

"Pour la durée de ma présidence, je mets en place le principe : zéro euro de plus pour le budget de l'Assemblée nationale", a-t-il souligné.

Claude Bartolone a également annoncé que la "réserve parlementaire", qui représente 90 millions d'euros, ne sera désormais plus distribuée de façon opaque aux groupes politiques mais "au prorata des effectifs de chaque groupe".

Il proposera lors de la prochaine réunion du bureau de l'Assemblée une réduction de 10% de l'indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) que perçoit chacun des 577 députés pour dégager 4,4 millions d'euros.

Cette somme sera intégralement consacrée aux assistants parlementaires.

LIMITER LA PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE

Chaque député devra désormais déclarer sur l'honneur que la dépense de son IRFM est bien destinée à l'exercice de son mandat alors qu'elle pouvait être utilisée à d'autres fins.

De plus, au terme de la législature, a-t-il souligné, le montant non utilisé de l'IRFM sera reversé au budget de l'Assemblée nationale.

Le président du groupe UMP de l'Assemblée, Christian Jacob, s'est déclaré hostile à cette diminution de l'IRFM.

"Je pense qu'on ne fait pas avancer la démocratie en diminuant les moyens des parlementaires", a-t-il déclaré à la presse. "J'ai toujours été opposé à quelque diminution que ce soit. Je vois bien l'intérêt des propos démagogiques sur le sujet mais je m'y suis toujours opposé."

L'Assemblée sera désormais ouverte au public tous les samedis et des rencontres régulières seront organisées avec les représentants des collectivités locales et des partenaires sociaux pour assurer la transparence.

Enfin, Claude Bartolone entend faciliter et développer le travail parlementaire et a mis en garde le gouvernement contre toute utilisation abusive de la "procédure accélérée" qui vise à limiter le nombre de navettes entre l'Assemblée et le Sénat.

"Plus un seul texte déposé en procédure accélérée sans que des circonstances particulières le justifient", a-t-il averti. "Je ne veux ni d'une assemblée godillot ni d'une assemblée insurrectionnelle. Simplement une assemblée respectée."

"En rendant l'Assemblée plus exemplaire, je veux que nos compatriotes soient fiers de leur assemblée. En ouvrant ses portes et ses fenêtres, je veux que les Français connaissent leur assemblée", a-t-il dit.

"En la réarmant et en la resituant dans l'équilibre des institutions, je veux que les Français se disent que si 'le changement c'est maintenant', la démocratie c'est ici", a conclu Claude Bartolone.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berghof le mardi 25 sept 2012 à 19:26

    Zéro € de plus. C'est une plaisanterie au vu des avantages extravagants de ces parlementaires qui ne servent à rien puisqu'ils votent sans sourciller tout ce que l'exécutif exige. Il faudrait diviser leurs revenus par deux et il leur en resterait toujours trop.

  • janaliz le mardi 25 sept 2012 à 18:37

    Ce n'est pas la diète mais le jeûne ou le ramadan (encore qu'ils mangent le soir) auquel devrait être soumise l'Assemblée. C'est de 20 à 30% minimum qu'il faut diminuer le fonctionnement de cette pléthore de quasi bons à rien.

  • grokuik1 le mardi 25 sept 2012 à 18:24

    LA COMPTABILITE DE TOUT CES MINISTERES DEVRAIT ETRE SUR INTERNET : LE FRANCAIS VERRAIT A QUOI SERT SES IMPOTS !!

  • grokuik1 le mardi 25 sept 2012 à 18:22

    Cette somme sera intégralement consacrée aux assistants parlementaires.COMMENT ETAIENT ILS PAYES AVANT ??

  • grokuik1 le mardi 25 sept 2012 à 18:21

    Il proposera lors de la prochaine réunion du bureau de l'Assemblée une réduction de 10% de l'indemnité représentative des frais de mandat (IRFM) que perçoit chacun des 577 députés pour dégager 4,4 millions d'euros.DONC 44ME/ 577 = 76257E /AN = 6354E par mois !! et ils ont tous mangé à la soupe ces gaillards , faiseur de morale !!

  • mjjmimi le mardi 25 sept 2012 à 17:54

    Et mesure N° 1 je fais entrer mon épouse dans mon Cabinet! (ya pas de petits profits!)

  • pypatric le mardi 25 sept 2012 à 17:51

    il faudrait déjà qu'ils reviennent sur la loi debré(avant son départ) ou les députés non réélus sont quand même payés. compte tenu de la dernière élection cela doit faire qq millions,et de plus le peuple aurait une sanction contre eux (la non réélection) alors ils s'en moque la pompe à fric populaire continue à les engraisser.

  • M6784830 le mardi 25 sept 2012 à 17:46

    Bravo Mr Bartelone il faut continué à ce que les parlementaires de l'assemblée et du sénat comprennent qu'ils doivent montrer l'exemple et se serrer la ceinture,

  • grinchu1 le mardi 25 sept 2012 à 17:07

    RIGOLO !Quel scandale !

  • Georg47 le mardi 25 sept 2012 à 16:56

    Ils se moquent carrément des français !Je ne comprends pas pourquoi ces Messieurs, ne sont pas soumis à l'impôt, retraite etc...au Régime Général