L'Assemblée limite l'aide médicale aux sans-papiers

le
0
Les députés ont instauré une contribution pour les étrangers en situation irrégulière.

Les députés UMP ont institué mardi des conditions pour pouvoir bénéficier de l'Aide médicale d'État (AME), qui permet à quelque 215.000 étrangers en situation irrégulière et aux ressources inférieures à 634 € par mois d'être pris en charge à 100% par la Sécurité sociale. Ce tour de vis, opéré avec le feu vert de Roselyne Bachelot, ministre de la Santé -et critiqué par plusieurs associations de défense des étrangers en situation irrégulière- a donné lieu à des échanges droite-gauche très vifs.

Intervenant dans le cadre de l'examen du budget de la Santé pour 2011, Dominique Tian (Bouches-du-Rhône) et Claude Goasguen (Paris) ont défendu cinq amendements visant à «revenir au principe de la création de l'AME», qu'ils ont jugé actuellement «dévoyée». Suivant une méthode classique, Roselyne Bachelot a donné un avis défavorable à un amendement «musclé» de Dominique Tian, repoussé par la majorité, pour apporter ensuite son soutien à des am

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant