L'Assemblée générale de l'Onu invalide la sécession de la Crimée

le
7
L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU JUGE LA SÉCESSION DE LA CRIMÉE INVALIDE
L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L'ONU JUGE LA SÉCESSION DE LA CRIMÉE INVALIDE

NATIONS UNIES (Reuters) - L'Assemblée générale de l'Onu a adopté jeudi une résolution non contraignante qui juge invalide la sécession de la Crimée après l'organisation d'un référendum soutenu par la Russie dans la république autonome ukrainienne le 16 mars.

La résolution a été adoptée par 100 voix pour, 11 contre et 58 abstentions tandis que certains pays n'ont pas pris part au scrutin.

Selon des diplomates occidentaux, le nombre de "oui" à la résolution a été plus élevé que prévu, compte tenu de l'intense lobbying exercé par Moscou contre le texte.

Un diplomate occidental a déclaré que les estimations, avant le vote, étaient de l'ordre de 80 à 90 voix en faveur de l'Ukraine. Un autre diplomate a ajouté que ce résultat démontrait que Moscou ne pouvait compter que sur un petit nombre de soutiens.

La Russie a opposé son veto à une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu présentée le 15 mars, à la veille du référendum jugé "sans aucune validité" par les Occidentaux.

Le texte adopté jeudi par l'Assemblée générale, qui reprend la même formulation, demande à "tous les États, organisations internationales et institutions spécialisées de ne reconnaître aucune modification du statut de la République autonome de Crimée et de la ville de Sébastopol résultant de ce référendum et de s'abstenir de tout acte ou contact susceptible d'être interprété comme valant reconnaissance de ce statut tel que modifié".

Bien qu'elle soit non contraignante, cette résolution adresse un message politique fort à la Russie, précisent des diplomates occidentaux.

Les autorités russes ont entériné le rattachement de la presqu'île, ukrainienne depuis 1954, à leur territoire, dans la foulée du référendum du 16 mars par lequel 97% des électeurs criméens ont choisi de rejoindre la Fédération de Russie.

(Louis Charbonneau et Mirjam Donath; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2487190 le jeudi 27 mar 2014 à 21:13

    Cette ONU a aussi bien "valide" le tube de farine des MA Fieux yankees brandi sur la tribune de l'ONU pour la PUB MENSONGERE sur les armes destructives de Sadam ...

  • lm123457 le jeudi 27 mar 2014 à 19:55

    Donc l'ONU est contre la libre détermination des peuples ... ????? Encore la bien-pensance !

  • dgui2 le jeudi 27 mar 2014 à 18:27

    l'AG de l'ONU invalide.... AND, SO WHAT ?

  • nicog le jeudi 27 mar 2014 à 18:10

    Etonnant, tous ces gens contre le résultat d'un referundum ... Ils ont peur d'en organiser un en France sur le mariage Homo ?

  • v.boissi le jeudi 27 mar 2014 à 17:41

    DE Gaulle n'aurait pas été opposéau rattachement de la Crimée à la Russie

  • rodde12 le jeudi 27 mar 2014 à 17:34

    Le droit des peuples à disposer d'eux mêmes est une maladie épidémique. IL ont commencé avec le Kossovo. IL y en aura beaucoup d'autres encore en particulier au sahel.

  • nono67 le jeudi 27 mar 2014 à 17:27

    Donc , pour résumer , l'assemblée générale condamne mais le conseil de sécurité ne peut rien faire car les russes ont un droit de veto et que les chinois "appellent les parties à la retenue". De gaulle avait raison, c'est bien un " machin ".