L'Assemblée crée une commission sur le site Goodyear d'Amiens-Nord

le
0
CRÉATION D?UNE COMMISSION D?ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LE SITE GOODYEAR D'AMIENS-NORD
CRÉATION D?UNE COMMISSION D?ENQUÊTE PARLEMENTAIRE SUR LE SITE GOODYEAR D'AMIENS-NORD

PARIS (Reuters) - Les députés français ont créé mercredi une commission d'enquête sur le projet de fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord (Somme) qui emploie 1.173 salariés.

Depuis 2007, les plans de réorganisation se multiplient: le 31 janvier dernier, Goodyear France a présenté au comité central d'entreprise un projet de fermeture de l'usine où sont fabriqués des pneumatiques pour véhicules de tourisme et agricoles.

Le groupe américain Titan a un temps fait part de son intérêt pour la reprise du site, mais il y a finalement renoncé après une polémique entre son PDG Maurice Taylor, d'une part, et les salariés et le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, d'autre part.

Le 26 avril, la direction a rejeté une proposition des salariés de créer une société coopérative et participative (Scop) afin de sauvegarder les emplois menacés.

La commission d'enquête, créée à l'initiative de députés socialistes et écologistes, porte sur les "causes du projet de fermeture de l'usine Goodyear d'Amiens-Nord", "ses conséquences économiques, sociales et environnementales", les "enseignements liés au caractère représentatif qu'on peut tirer dans ce cas".

Composée de trente députés, elle sera mise en place dans les tout prochains jours. Elle disposera alors d'un délai de six mois pour produire son rapport.

Emile Picy, édité par Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant