L'Assemblée alourdit l'impôt sur le revenu

le
22
Les députés ont adopté les premières mesures du projet de budget pour 2013. 16 millions de ménages verront leur impôt sur le revenu augmenter de 2 %, près d'un million seront pénalisés par la baisse du quotient familial.

C'est un des impôts les plus connus des Français: l'impôt sur le revenu (IR). Pas étonnant que les débats aient été vifs jeudi autour des mesures du projet de budget de 2013 concernant ce prélèvement. Les députés ont d'abord voté le maintien du gel du barème pour les revenus de 2012, imposés en 2013. Une mesure qui équivaut à une hausse d'impôt d'environ 2 %.

La gauche assume, tout en assurant mettre en place des dispositifs permettant aux ménages modestes d'y échapper. Ce qui n'était pas le cas lorsque l'équipe Fillon avait figé le barème l'an passé.

Bataille sur la famille

Il n'empêche que François Hollande avait promis pendant la campagne de revenir sur le gel. Et que la non-indexation version Ayrault pénalisera 16 millions de ménages, ceux figurant dans les trois dernières tranches actuelles d'IR (dont les revenus imposables dépassent 11 897 euros par an et par part). «Systématiquement, vous nous faites le coup de l'héritage et vous conservez les mesures que vous avez tant critiquées», a lancé l'ex-ministre du Budget Éric Woerth (UMP).

Les députés de droite ont ensuite porté le fer sur le quotient familial. Le projet du budget prévoit qu'un ménage ne pourra pas réduire son impôt, grâce au quotient, de plus de 2 000 euros par demi-part, contre 2 336 euros actuellement. «Un million de foyers verront leur impôt augmenter», a accusé l'UMP Hervé Mariton, mais «année après année, c'est le quotient familial en entier que vous allez défaire et plus de 15 millions de Français qui auront à en souffrir». Les amendements de la droite de suppression de la mesure ont été rejetés et la baisse du plafond du quotient a été votée.

L'adoption de la création d'une tranche à 45 % pour les revenus annuels dépassant 150 000 euros par part a été plus simple. La droite est peu montée au créneau et le PS a contenu la surenchère du Front de gauche et des écologistes. Du fait de cette tranche à 45 %, 65 000 foyers payeront tout de même en 2013 quelque 9 000 euros d'impôt en plus.

Les célibataires gagnant plus de 250 000 euros par an et les couples plus de 500 000 euros payeront en outre la surtaxe Fillon, ce qui portera leur imposition à 48 % ou 49 %. Un record.

LIRE AUSSI:

» Budget: les ménages payeront moins d'ISF en 2013

» Un projet de budget 2013 semé d'embûches

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le vendredi 19 oct 2012 à 18:17

    "La gauche assume, tout en assurant mettre en place des dispositifs permettant aux ménages modestes d'y échapper". Mais qui en aurait douter. Les propositions sont débattues et on vote. C'est ça la démocratie mais il y a encore des gens qui voudraient faire LEUR démocratie.

  • kejocol le vendredi 19 oct 2012 à 14:39

    enfin, la definition de la classe moyenne, ceux qui gagne plus de 11897€ par pers soit 991.42 € par mois. c'est a dire que quelqu'un qui gagne le SMIC verra ses impots augmenter. alors ce gouvt est pire que le precedent. on entend jamais parler de reductions d'effectifs de fonctionnaire et encore moins de deputes ou senateurs.

  • alainb57 le vendredi 19 oct 2012 à 12:44

    La droite braille mais, quand elle reviendra au povoir (si elle revient), elle ne fera rien et n'annulera rien. Alors vous pouvez commencer à sortir vos mouchoirs vous, les sympathisants et pleurnicheurs de l'UMP.

  • berkowi le vendredi 19 oct 2012 à 12:15

    Les promesses de F. Hollande sont à géométries variables. Elles ne sont tenues que si elles augmentent les impôts et surtout sur les classes moyennes car les autres, soient elles ne payent pas d'impôts car pas assez de revenus, soient elles se mettent à l'abri en Angleterre, en Belgique ou en Suisse. Dans tous les cas de mesures je me demande pourquoi faut-il des élections. Je parie d'avance que les élections municipales et ensuite toutes les autres élections seront défavorables au PS.

  • M4841131 le vendredi 19 oct 2012 à 11:30

    16 millions de ménages verront leur impôt sur le revenu augmenter de 2 % ===> comme disait le 1er sinistre , 9 français sur 10 ne verront pas de hausse d'impôts, j'en déduis que nous sommes 160 millions en france , quels menteurs .......

  • M6883958 le vendredi 19 oct 2012 à 11:26

    je pense qu'il est tout à fait inconcevable dans ce contexte de ne pas mettre les oeuvres d'art dans l'ISF, mais je pense que de droite comme de gauches beaucoup d'élus pensaient à leur cas personnel,car le pretexte du marché de l'art en péril est un ridicule ,en fait on subventionne les riches pour sauver le marché de l'art!! on ferait mieux de subventionner pour sauver le activités en peril (de plus quelle importance pour nous ce marché de l'art privé pour des oeuvres de plus de 50000€)

  • M2135936 le vendredi 19 oct 2012 à 11:15

    N'empêche un ménage sur deux ne paie pas d'impôt sur le revenu : faibles retraites et 5 millions de chômeurs dont combien perçoivent les minima sociaux.

  • davidnad le vendredi 19 oct 2012 à 11:06

    malheureusement ce parti divise les français entre eux en apportant aucune solution pérenne sur un plan économique.C'est de l'emporte pièce.(tva impôts, locaux ,revenu, habitation, pv,taxes diverses,etc..c'est ça les propositions politiques aujourd'hui!!!mon dieu!!!

  • M3471006 le vendredi 19 oct 2012 à 09:41

    Bien vu Cyrilc1. Tout à fait d'accord, c'est un scandale de ne pas taxer les oeuvres d'art. Merci Fabius et ces potes.

  • zzzle le vendredi 19 oct 2012 à 09:41

    A frk987Precision :L'argent des organismes sociaux c'est l'argent de chacun d'entre nous et non de l'Etat .Pour expliciter mes dires si ça vous dit ==> http://gigliozzzle.canalblog.com/