L'Assemblée adopte la résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien

le
2
L'Assemblée adopte la résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien
L'Assemblée adopte la résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien

Les députés ont adopté ce mardi après-midi la résolution socialiste sur la reconnaissance par la France de l'Etat palestinien «en vue d'obtenir un règlement définitif du conflit.» Le texte pointe «l'échec des tentatives de relance du processus de paix» depuis 1991 entre Israéliens et Palestiniens, et pointe «la poursuite illégale de la colonisation dans les territoires palestiniens». Israël a aussitôt jugé que cela allait «éloigner» les possibilités de paix, l'Autorité palestinienne l'a au contraire salué au même moment.

Le résultat est sans appel : sur 490 suffrages exprimés, 339 élus ont voté pour, 151 contre. 68 députés n'ont pas pris part au vote et 16 se sont abstenus. Tous les socialistes sauf cinq, les écologistes, le Front de gauche, plus de la moitié des radicaux de gauche, 9 UMP, 4 UDI, 3 non-inscrits dont Thomas Thévenoud et Nicolas Dupont-Aignan, l'ont approuvée. En rien contraignant, ce texte à portée symbolique soutenu par Elisabeth Guigou passera le 11 décembre entre les mains des sénateurs.  

Notre question du jour : approuvez-vous le vote de l'Assemblée sur la reconnaissance d'un Etat de Palestine ?

La droite hostile

La droite, qui pense qu'une reconnaissance ne peut intervenir qu'à la conclusion de négociations israélo-palestinienne, s'est montrée hostile à une démarche qu'elle estime réservée à l'exécutif. En décidant finalement de voter contre, l'UMP a épousé la ligne de Nicolas Sarkozy. Un temps envisagée par presque la moitié des parlementaires du groupe, l'abstention a été écartée après la réunion le matin même avec le nouveau président de l'UMP.

A la tribune, Christian Jacob, chef de file des députés UMP a été très virulent contre cette «résolution juridiquement nulle». «Elle va mettre de l'huile sur le feu dans une région qui n'en a pas besoin. Votre initiative affaiblit la France!», a-t-il tonné, en s'adressant aux socialistes. «C'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le mardi 2 déc 2014 à 19:41

    Bienvenue en Eurabie. Les égorgeurs au parlement européen. A quand la charia dans les écoles? Boko Haram?

  • mlaure13 le mardi 2 déc 2014 à 18:27

    Un SCOOP...Le dévoiement de l’éducation nationale par le PS…Non seulement le PS l’autorise, mais il en est l’instigateur !...A écouter jusqu’au bout et à transmettre au maximum, pour sauver nos enfants, s’il en est encore TEMPS…> http://www.youtube.com/embed/7waAbs5hDa0