L'ASSE se refait une beauté en attaque

le
0
L'ASSE se refait une beauté en attaque
L'ASSE se refait une beauté en attaque

Pointé du doigt depuis quelques saisons pour son manque de réalisme en attaque, l'ASSE a décidé de renouveler sa ligne offensive à l'aube de ce nouvel exercice. Un pari axé sur la jeunesse avec les arrivées de Maupay et Bahebeck, saupoudré d'une pincette d'expérience avec celle de Roux. Reste à savoir si la sauce prendra, cette fois.

Deux ans. Voilà maintenant deux longues saisons que l'AS Saint-Etienne est orpheline de son attaquant gabonais, Pierre-Emerick Aubameyang, parti voir si les tribunes étaient plus jaunes du côté de Dortmund. Une éternité car, depuis, le front de l'attaque stéphanoise n'a jamais retrouvé une réelle force de frappe. Pourtant, ils sont nombreux à avoir essayé d'endosser le costume de buteur maison. Mais de Brandao à Erding en passant par Van Woflswinkel, aucun n'a su convaincre son monde. Seul Gradel, finalement, aura régulièrement trouvé le chemin des filets, terminant même la saison dernière avec 17 buts au compteur. Pas mal, pour un joueur n'évoluant même pas à la pointe de l'attaque. Mais ces quatre-là désormais partis, l'ASSE a du faire venir du sang neuf pour essayer, enfin, de bâtir une attaque digne de son rang. Les arrivées des trois recrues, Maupay, Bahebeck et Roux ont été faites dans cette optique-là. Mais si l'opération financière est déjà une réussite avec seulement 2,6 millions d'euros dépensés pour trois joueurs, les doutes sur la réussite du trio dans le Forez sont bien présents.

Roux à la place d'Erding et van Wolfswinkel


Dés la fin de saison dernière, les dirigeants de l'ASSE le savaient : le principal chantier aurait lieu sur le front de l'attaque. Là même où les Stéphanois se sont montrés trop souvent maladroits l'année dernière, notamment en Ligue Europa. Et pour rebâtir, souvent, il est préférable de prendre du neuf. Sans surprise, les Verts n'ont pas levé l'option d'achat d'un Ricky van Wolfswinkel plus que décevant tout au long de la saison. Au cœur du mois de juillet, l'ASSE est donc à la recherche d'un nouvel attaquant, d'autant que Mevlut Erding, qui semblait pourtant avoir les faveurs de Christophe Galtier, s'est envolé vers Hanovre, quittant ainsi un championnat dont il était le meilleur buteur en activité. Plus une seconde à perdre, les Stéphanois passent la seconde et officialise, trois jours après le départ du Turc, l'arrivée de Nolan Roux. Condamné à un rôle de remplaçant avec l'arrivée d'Hervé Renard sur le banc du LOSC, l'ancien Brestois a donc préféré faire ses valises et venir se refaire une santé du côté du Forez. Un choix murement réfléchi comme il l'a annoncé lors de sa présentation : " J'ai eu d'autres contacts au début, mais je ne les ai pas acceptés parce que j'avais en tête de venir ici." Mais si l'intéressé est ravi de son nouveau club, les…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant