L'assassinat qui ébranle le Liban

le
0
VIDÉO - La mort d'un proche de l'ex-premier ministre Saad Hariri marque une escalade entre pro et anti-Damas.

Il avait été nommé ambassadeur du Liban aux États-Unis par Rafic Hariri à la fin des années 1990. Huit ans après lui, Mohammad Chatah a été tué de la même manière, dans un attentat à la voiture piégée en plein c½ur de Beyrouth. La charge d'une cinquantaine de kilos a explosé à quelques centaines de mètres du lieu de l'attentat de 2005 contre l'ancien premier ministre libanais, prélude à une série noire d'assassinats politiques.

Mohammad Chatah, devenu ensuite ministre des Finances puis conseiller diplomatique du fils et héritier politique de Rafic Hariri, se rendait à une réunion de la coalition du 14 Mars hostile au régime syrien, au domicile de Saad Hariri. Sa voiture qui roulait seule sans convoi a été entièrement détruite. La puissante explosion a fait au moins quatre autres morts et une cinquantaine de blessés. Les secouristes ont ram...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant