L'assaillant du commissariat de Paris pas radicalisé-Taubira

le
0
    PARIS, 7 janvier (Reuters) - L'assaillant qui a tenté 
d'attaquer lundi matin des policiers à l'arme blanche devant un 
commissariat du nord de Paris n'avait a priori "aucun lien avec 
la radicalisation violente", a déclaré la ministre de la 
Justice, Christiane Taubira. 
    Selon la garde des Sceaux, l'enquête ne permet pas encore 
d'arriver à des conclusions mais il pourrait s'agir de l'acte 
d'un déséquilibré. 
    "Ce qui apparaît très clairement de ce qui est connu de 
cette personne, (c'est qu'elle) n'a aucun lien avec la 
radicalisation violente, aucun", a-t-elle affirmé sur iTELE. 
    L'auteur de cette attaque avortée portait sur lui un engin 
explosif factice et un papier sur lequel figurait le drapeau du 
groupe djihadiste Etat islamique ainsi qu'une revendication 
écrite. 
    "Ce sont des signes qui peuvent le raccorder immédiatement à 
un réseau, en même temps, ça peut être des signes de 
déséquilibre. L'enquête fera la clarté de tout ça", a dit 
Christiane Taubira. 
    "Nous savons que c'est une ambiance extrêmement lourde et 
que des personnes qui ont des fragilités psychologiques, je n'ai 
pas dit que c'est le cas de cette personne, mais les personnes 
qui ont des fragilités psychologiques peuvent agir de cette 
façon", a-t-elle également déclaré.     
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant