L'aspirine à petites doses réduit la mortalité de (presque) tous les cancers

le
0
Pris tous les jours pendant des années, 75 mg d'aspirine auraient un effet préventif quasi universel vis-àvis des cancers.

Plus de cent ans après sa commercialisation, l'aspirine n'en finit pas de livrer ses secrets et surtout ses bienfaits. Dernier en date: un effet préventif quasi universel vis-à-vis des cancers, lorsqu'elle est prise à petite dose pendant des années. Jusqu'ici, cette propriété avait surtout été étudiée et solidement établie pour les tumeurs colorectales. Il y a quelques semaines, une étude de l'équipe britannique du Pr Peter Rothwell, de l'université d'Oxford, avait ainsi évalué qu'une consommation minime d'aspirine (75 milligrammes par jour) au long cours réduit de 24% le risque de cancer colo-rectal, et d'un tiers sa mortalité chez les personnes déjà atteintes.

Effets secondaires digestifs

Cette même équipe publie mardi, toujours dans la revue britannique The Lancet, de nouvelles données selon lesquelles l'acide acétylsalicylique (aspirine) agit sur bien d'autres tumeurs malignes, réduisant au moins de 20% leur mortalité. Pour étudier les relations in

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant