L'ASPIM: confiance intacte envers les SCPI au 1er semestre 2013

le
0

L'ASPIM vient de publier les grandes tendances des SCPI au cours du 1er semestre 2013. La collect est en léger recul principalement du fait des SCPI fiscales.

La collecte nette atteint 1,1 md €. Ce montant est en recul (-11,8%) par rapport à la même période de 2012 mais il reste dans la tendance forte des années précédentes (+ 14,7% pour le premier semestre 2013 comparé aux six premiers mois de 2011).

Comme en 2012, la collecte en SCPI de défiscalisation a été faible (3,4 M€) sachant que l’agrément de la première SCPI Duflot n'a été annoncé que le 18 juillet dernier. La préférence des épargnants s’est dirigée vers les SCPI classique diversifiée (829 m€, 26 SCPI) puis sur celles axées sur les murs de commerces (13 SCPI, 191 m€) et les régionales (47 M€, 5 SCPI).

Le marché secondaire connait une nette progression avec 243,9 M€ (+47%) de parts échangées. Cette hausse doit être néanmoins relativisée. D'abord, sur l'ensemble de l'exercice précédent, il s'était élevé à 403,29 M€ ce qui ne représente que 0,85% (taux de rotation semestriel) de la capitalisation des SCPI au 30 juin 2013. Surtout, les parts en attente se limitent à 0,17% de leurs encours total. En clair, d'après l'ASPIM, il n'y a aucun signe de tension sur le marché secondaire des SCPI.

En terme de capitalisation, les SCPI atteignent un niveau record de 28,55 mds € (+ 4% par rapport au 31 décembre 2012). A titre de rappel, la capitalisation totale s'élevait à 22,3 mds € en 2010 et à 17,3 mds € en 2007.

Tous ces indicateurs sont très positifs expliquent Patrick de Lataillade, Président de l’ASPIM d'autant que le contexte économique "complique la démarche d’épargne des particuliers et des investisseurs en immobilier". Insistant sur les récentes modifications du cadre juridique des fonds d’investissement (directive AIFM, actualité, 17 mai 2013) le responsable de l'ASPIM estime que ces nouvelles mesures "constituent un encouragement fort pour les porteurs et les gestionnaires de SCPI. Ces derniers seront en mesure de renforcer leurs capacités d’intervention sur les marchés immobiliers afin d’en mieux saisir les opportunités".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant