L'ASM, un ménage sans état d'âme

le
0
L'ASM, un ménage sans état d'âme
L'ASM, un ménage sans état d'âme

Le football est parfois un sport bien ingrat. Meilleur buteur de l'AS Monaco la saison passée (21 buts toutes compétitions confondues), joueur le plus utilisé par Claudio Ranieri (41 matchs sur 44 disputés) et principal artisan de la remontée du club en Ligue 1, Ibrahima Touré est aujourd'hui sur le carreau au sein du club de la Principauté. La faute à l'ambition démesurée du président russe, Dmitry Rybolovlev, et un recrutement massif de joueurs de classe internationale (Falcao, James Rodriguez, Joao Moutinho, Ricardo Carvalho, Nicolas Isimat-Mirin, Eric Abidal, Jérémy Toulalan, Fabinho, etc?). Une attitude que l'international sénégalais a bien du mal à comprendre : « C'est vraiment choquant, il n'y a pas de considération pour ce que j'ai réalisé, a-t-il assuré dans les colonnes de L'Equipe. Je ne comprends pas. Je sais que le club a changé, que les choses ont évolué en attaque avec l'arrivée de Radamel. Mais derrière Falcao, par rapport aux autres attaquants? C'est un peu la déception. »

Monaco a déjà dégraissé

Une déception partagée par d'autres joueurs du club. Certains comme Nampalys Mendy ont même décidé de quitter l'ASM pour vivre une aventure plus en rapport avec leur ressenti. Le jeune milieu de terrain, formé en Principauté et devenu titulaire à part entière, avait pourtant reçu une prolongation de contrat digne de ce nom, mais il a préféré rejoindre Nice. Une décision incompréhensible pour Claudio Ranieri qui voyait en lui le « nouveau Makelele ». Pour le principal intéressé, le choix a essentiellement été dicté par le sportif. « Quitter Monaco a déçu certaines personnes, mais c'était mon premier choix. L'Europe a pesé aussi. » Gary Coulibaly sur le départ, l'ASM a déjà fait le ménage au sein de son effectif. Les indésirables Stéphane Dumont, Adriano, Eric Marester (Auxerre) ou encore Alexandros Tziolis (PAOK Salonique) ont été transférés.

Paris a connu la même situation

Dennis Appiah, encore un jeune du centre de formation, a lui rejoint Caen. A l'occasion de son transfert, il a concédé à Foot Mercato : « C'est bien pour Monaco, j'espère qu'ils vont faire un bon championnat. Après, pour les jeunes, ce sera plus difficile mais on s'y attendait (?) On savait que des joueurs allaient arriver, mais on ne pensait pas qu'autant de joueurs allaient venir. On en a parlé, sans savoir que ça allait se passer comme ça. » Une réalité qui reflète aujourd'hui les désirs de grandeur des nouveaux propriétaires russes. Comme à Paris avec QSI où plusieurs joueurs (Hoarau, Luyindula, Nenê, Armand, Tiéné, Clément, etc?) ont dû quitter le cocon de la capitale lors des dernières saisons, l'arrivée de propriétaires étrangers richissimes transforment forcément en profondeur les contours d'un effectif. Et ce, sans état d'âme, peu importe l'apport indéniable des joueurs poussés vers la sortie. Le constat est limpide, l'argent appelle l'argent et surtout la démesure. Les dégâts collatéraux semblent aujourd'hui insignifiants face à la portée médiatique des signatures de Cavani ou de Falcao.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant