L'Asie soutient la zone euro

le
0
Le jour du vote de confiance du premier ministre grec, le Japon a promis qu'il continuera à racheter des obligations européennes. La Chine fait de même depuis plusieurs mois.

Au moment où la planète finance craint un effet domino en cas de faillite de la Grèce, le Japon réaffirme son soutien à la zone euro. L'archipel a promis tôt ce matin par la voix du ministre des Finances, Yoshihiko Noda, de continuer à acheter des obligations européennes afin d'aider la zone euro à surmonter sa crise d'endettement. «Le Japon a déjà contribué à stabiliser les finances européennes en achetant des obligations du Fonds européen de stabilité financière», a expliqué le ministre avant d'ajouter : «Nous voulons poursuivre ces efforts». Deuxième détenteur mondial de devises après la Chine, le Japon a acheté plusieurs milliards d'euros de bons émis par le Fonds européen de stabilité financière.

Parallèlement, la Chine poursuit également ses rachats de dettes européennes, au détriment d'actifs en dollar, selon une étude de Standard Chartered citée par le Financial Times. L'objectif pour la Chine serait de diversifier ses actifs et de prêter ma

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant