L'Asie se prépare à une année «difficile»

le
0
La Chine annonce un plan de relance de la consommation. Singapour, menacé par la récession, coupe de moitié les salaires de ses dirigeants. Shenzhen va augmenter le salaire minimum de 13,6%.

La Chine, que l'on voit souvent comme un amortisseur à la crise mondiale, s'inquiète ouvertement des problèmes économiques en Europe et aux États-Unis. Le premier ministre, Wen Jiabao, prévient les hommes d'affaires que «le premier trimestre de l'année pourrait être assez difficile». Si l'économie chinoise va bien, avec un taux de croissance estimé à 9% pour 2011, elle ralentit. Ce taux pourrait tomber à 8% en 2012, prédisent des spécialistes, soit à peine plus que les 7% requis par les autorités pour maintenir la stabilité sociale dans le pays.

Confrontée aux incertitudes qui pèsent sur ses exportations vers l'Occident, la Chine, qui vient de retirer son soutien aux investissements étrangers dans l'industrie automobile, prépare de nouvelles mesures de relance de la consommation intérieure visant à compenser la baisse de la demande de l'étranger. Et pour arrondir les angles avec ses partenaires commerciaux, elle promet d'assouplir sa politique monétaire. Merc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant