L'Asie boursière revient dans le vert

le
0
Dans le sillage de Wall Street, les marchés asiatiques retrouvent de la vigueur ce mercredi. Au Japon, l'indice de confiance des entreprises a augmenté, permettant au Nikkei de clôturer dans le vert malgré un yen fort.

Les Bourses asiatiques se reprennent. Ce jeudi, les principaux marchés de la région évoluent en territoire positif, contrairement aux séances d'hier, marquées par un net recul. Une pointe d'optimisme refait surface depuis la clôture dans le vert de Wall Street mardi. Les indices américains ont terminé sur une petite hausse de 0,43% malgré des indicateurs macroéconomiques moins bons que prévu (aux Etats-Unis, le prix des logements est reparti à la baisse en juillet tandis que la confiance des consommateurs a reculé de façon inattendue). L'apparition de nouvelles craintes concernant la santé du système bancaire européen après les annonces de Standard &Poor's sur l'Irlande n'a pas plombé la séance.

Au Japon, les investisseurs suivent cette tendance. Le Nikkei a ouvert sur une hausse de 0,89% pour finalement clôturer sur une hausse de 0,67% à 9559,38 points. Le Topix finit sur un gain de 0,51% à 846,97 points.

La Banque du Japon (BoJ) a par ailleurs publié son indice Tankan mesurant la confiance des grandes entreprises manufacturières au Japon: ce dernier a progressé pour le sixième trimestre consécutif, gagnant 7 points pour s'élever à +8 points. Cette nouvelle a soutenu la cote pendant toute la séance. Pour autant, les observateurs appellent à la prudence: d'après eux, le yen reste trop cher et risque de rendre pessimistes les entreprises, ce qui devrait inciter la BoJ à intervenir plus vigoureusement sur le marché des changes.

La crise sino-japonaise s'apaise

En Chine, les indices des Bourses de Hong Kong et de Shanghai avancent également. Le Hang Seng prend 1,34% et le Shanghai Composite grimpe de 0,50%. Les tensions diplomatiques avec le voison japonais sont encore présentes comme en témoigne le possible stationnement de «soldats des forces d'auto-défense» japonais près des îlots disputés avec la Chine.

Sur le plan commercial, la crise semble en revanche s'apaiser. La Chine se prépare à exporter de nouveau ses métaux rares vers le Japon, après l'embargo de facto imposé en pleine crise entre les deux pays. Le journal Asahi Shimbun a rapporté que les douanes chinoises avaient repris, mardi, les procédures d'enregistrement des exportations de ces précieuses substances pour l'archipel, citant des négociants nippons non identifiés.

Mitigées

Certaines places boursières sont toutefois plus hésitantes à l'image des Bourses d'Australie et d'Inde qui reculent respectivement de 0,12% et 0,11%. A noter que la Bourse australienne est à la recherche d'un nouveau patron. Robert Elstone, l'actuel dirigeant du ASX ne souhaite pas être prolongé après la fin de son contrat fin juillet 2011.

Le Kosdaq coréen s'affiche en petite hausse de 0,20%.

Le pétrole en hausse

Les cours du brut étaient en hausse ce mercredi en Asie. Dans les échanges matinaux, le baril de «light sweet crude» pour livraison en novembre gagnait 25 cents à 76,43 dollars. Celui du Brent de la Mer du Nord à échéance identique s'appréciait de 47 cents à 79,18 dollars.

Mais des inquiétudes persistentes sur la santé de l'économie américaine devraient limiter ce mouvement, selon les analystes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant