L'Asie boursière déçue par l'emploi américain

le
0
Malgré les émissions obligataires réussies de l'Espagne et de l'Italie, le Fonds monétaire international reste inquiet pour la zone euro. La plupart des Bourses asiatiques reculent ce vendredi. Hong-Kong résiste.

Séance mitigée pour l'Asie boursière. Certes, l'Espagne et l'Italie ont réussi leurs émissions obligataires, avec des taux d'intérêt en nette hausse tout de même, mais Wall Street a clôturé en légère hausse, jeudi soir.

A la Bourse de Tokyo, le Nikkei 225 Indexclôture en baisse de 0,86% à 10.499,04 points. Les prix de gros ont continué d'augmenter au Japon. Ils ont enregistré en décembre leur plus forte hausse depuis novembre 2008 : +1,2% sur un an.

Parmi les plus fortes hausses, les valeurs exportatrices, en raison du renchérissement du yen face au dollar, qui cotait ce vendredi matin 82,53 yens (-0,28%). Même constat face à l'euro qui cotait 110,12 yens (-0,34%).

Japon : le ministre des Finances maintenu à son poste

Canon (-1,17% à 4190 yens), Mazda (-1,95% à 251 yens) ou encore Nissan (-1,39% à 846 yens) sont en recul. A l'inverse, les bons résultats d'Intel profitent au secteur technologique : Tokyo Ekectron grimpe de 2,78% à 5530 yens et Ibiden progre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant