L'ascension fulgurante de Florian Philippot au FN

le
0
Moins d'un an après son entrée dans le parti d'extrême-droite, cet énarque prend du galon en devenant vice-président.

Florian Philippot creuse son sillon. Moins d'un an après son entrée au Front national, cet énarque de 30 ans a été nommé vice-président du parti, en charge de la stratégie et de la communication. Inconnu il y a encore un an, Philippot est un fidèle de la présidente du FN, Marine Le Pen, dont il a été le directeur stratégique pendant la campagne présidentielle.

Fils de fonctionnaire, le trentenaire affiche à son compteur les diplômes d'HEC et de l'ENA. Un parcours qui dénote au sein du parti frontiste, où l'on déteste les esprits formatés à la pensée unique, que représenteraient ces viviers de la haute fonction publique française. Il n'a d'ailleurs pas fait ses armes en politique au FN, mais au Mouvement républicain et citoyen de Jean-Pierre Chevènement. Ses premiers pas de militant remontent à la campagne présidentielle de l'ex-ministre socialiste, en 2002. Il avait à l'époque pris la tête de son comité de soutien «grandes écoles».

C'est le souverain

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant