L'ascension du mont Pellè

le
0
L'ascension du mont Pellè
L'ascension du mont Pellè

Southampton devait galérer cette saison, s'étant fait dépouiller d'une partie de ses cadres. C'était sans compter l'arrivée dans les valises de l'entraîneur Ronald Koeman de son protégé, le bomber Graziano Pellè, bien parti pour être aussi prolifique en Premier League qu'en Eredivisie avec Feyenoord. Luca Toni tiendrait-il son successeur ?

C'était samedi dernier, au St Mary's Stadium de Southampton. L'équipe locale venait de se faire rejoindre au score par les Queens Park Rangers, d'un but signé Charlie Austin, peu après l'heure de jeu. Il restait du temps pour reprendre l'avantage, mais Graziano Pellè est désormais un gars du genre pressé. Peu après l'engagement, il reçoit un ballon dans la surface, donné de la tête par son coéquipier Dušan Tadi?. Pas un ballon facile, descendant dans les pieds. À peine une chiffe molle, reçue dos au but, avec un défenseur à la culotte pas loin derrière. L'inspiration qui suit est pourtant superbe. L'Italien reçoit la balle pied droit et décide de la relever, puis pivote d'abord la tête avant d'incliner son interminable corps, son pied droit servant cette fois de catapulte giflant la balle dans la lucarne opposée. Un chef-d'œuvre, qu'on ne se lasse pas de regarder et de re-regarder en boucle. Il s'agit en plus d'un but décisif, puisque le score en restera là, les Saints décrochant du coup leur quatrième victoire de la saison (en 6 journées) et se hissant à la deuxième place du classement provisoire de Premier League derrière Chelsea. Pas mal pour un club auquel on promettait l'enfer cet été après une inquiétante vague de départs : Lallana, Lovren, Lambert, Shaw, Chambers Tous des cadres, pas toujours remplacés ou en tout cas sur le tard. Mais s'il y a un renfort qui fait en tout cas déjà l'unanimité et qui s'est déjà rendu indispensable, c'est bien Pellè.


Il est arrivé quasiment dans les valises du nouvel entraîneur Ronald Koeman. Les deux collaboraient déjà ensemble les deux précédentes saisons aux Pays-Bas avec Feyenoord. Ils se sont « trouvés », comme on pourrait dire. En 2009 déjà, lors du court passage de Koeman à la tête de l'équipe d'AZ Alkmaar, il avait découvert cet attaquant italien au profil atypique, une trogne de playboy montée sur un physique longiligne, 1,94m sous la toise. C'est son prédécesseur Louis van Gaal qui l'avait fait venir en Eredivisie, après l'avoir repéré lors de l'Euro U21 en 2007. Graziano était à l'époque un sacré bel espoir du football italien, successeur désigné de Luca Toni, dont il partage la morphologie. Le joueur, formé chez lui à Lecce, où il n'a......

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant