L'art de recruter en Ligue 2

le
0
L'art de recruter en Ligue 2
L'art de recruter en Ligue 2

Quand on n'a pas de thunes, il faut des idées. Et aussi de bons réflexes, comme aller regarder en Ligue 2 pour étoffer son effectif de Ligue 1. Une véritable tradition qui donne lieu à quelques belles réussites. Tour d'horizon des profils de l'étage inférieur qui fonctionnent dans l'élite.

Chaque saison, c'est la même : par contrainte budgétaire, par plaisir de fouiner aussi, les clubs de Ligue 1 vont piocher à l'étage inférieur. Avec des résultats divers et variés. Encore cet été, cela a déjà pas mal tapé dans les tiroirs du championnat financé par des pizzas à emporter. Angers a ainsi dégoté Karl Toko Ekambi à Sochaux, Baptiste Santamaria à Tours ou encore Famara Diedhiou à Clermont. Même l'OM a mis un billet sur un produit estampillé L2 avec Saîf-Eddine Khaoui, le jeune milieu de Tours, quand l'OGC Nice a tout simplement cassé sa tirelire en vue de la campagne en Ligue Europa : 5 millions d'euros sur Wylan Cyprien de Lens, 2,5 sur Arnaud Lusamba de Nancy, et un peu plus d'un million supplémentaire pour Arnaud Souquet, le latéral droit de Dijon formé mais jamais lancé à Lille. Avec l'espoir que ces investissements et paris donnent les mêmes résultats que les dernières grandes réussites en la matière comme Laurent Koscielny, Olivier Giroud ou Sofiane Boufal.

Profil 1 : les perles rares


Passés entre les mailles du filet des grands recruteurs nationaux et européens, ou tout simplement révélés sur le tard et récupéré par des écuries de National ou Ligue 2, ces joueurs peuvent s'imposer partout. Et très vite. Il y a 18 mois, le LOSC a ainsi déniché Sofiane Boufal à Angers. Sans lui, la bande à Stéphane Moulin a tout de même réussi à arracher sa place en Ligue 1, quand dans le Nord, il est devenu indispensable en quelques semaines seulement. Aujourd'hui international marocain et détenteur d'un bon de sortie, il peut partir pour environ 20 millions d'euros, soit une superbe marge potentielle pour son employeur lillois.


Exemples récents : Sofiane Boufal (Angers vers Lille), Giannelli Imbula (Guingamp vers Marseille), Paul-Georges Ntep (Auxerre vers Rennes)

Profil 2 : les faux joueurs de Ligue 2


Lorsque Sochaux vient le chercher au Mans à l'été 2011, Sébastien Corchia vient d'enquiller ses 35 matchs de Ligue 2. Mais les Manceaux ont échoué à la quatrième place et le talentueux latéral droit a besoin d'une opportunité à l'étage supérieur. Un niveau où il approche déjà la cinquantaine d'apparitions…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant