L'art contemporain va accoster sur l'île Seguin

le
0
L'île Seguin, à Boulogne-Billancourt.
L'île Seguin, à Boulogne-Billancourt.

La ville de Boulogne-Billancourt a présenté le projet culturel et artistique d’aménagement de la pointe amont qui devrait voir le jour en 2021.

Va-t-on vers la fin du feuilleton de l’île Seguin ? Depuis qu’en 2005, François Pinault avait annoncé sa décision d’interrompre son projet d’y créer une fondation consacrée à l’art contemporain (qu’il a préféré bâtir à Venise), il pesait sur le lieu – la pointe amont de l’île – une étrange malédiction.

En 2016, l’homme d’affaires suisse Yves Bouvier, empêtré dans un procès contre le milliardaire monégasque d’origine russe Dmitri Rybolovlev, avait mis fin au projet R4, imaginé par Jean Nouvel, prévoyant de bâtir un complexe consacré aux arts plastiques. D’aucuns en accusaient les nombreux recours déposés par des associations locales – lesquelles étaient toutefois dans leur rôle – contre les permis de construire successifs.

Un autre projet est aujourd’hui présenté par les nouveaux promoteurs de l’endroit, le groupe français Emerige et l’investisseur suisse AOG (Addax & Oryx Group). L’un comme l’autre ont la particularité d’être dirigés par des collectionneurs d’art, le promoteur Laurent Dumas pour le premier et l’homme d’affaires genevois Jean-Claude Gandur pour le second.

Deux lieux d’exposition De R4, plaisant clin d’œil à l’une des automobiles les plus populaires produites par les usines Renault, ancien occupant de l’île, il a été rebaptisé S17 S18, d’après le numéro des lots des deux parcelles qu’ils entendent bâtir. S 18, c’est la pointe nord de l’île, celle qui regarde vers Paris. Elle devrait accueillir, sur– 000 mètres carrés, un hôtel de 220 chambres (avec bar e...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant