L'arrondi sur salaire, un geste solidaire

le
0

Près de 16 000 €, c'est le montant que les salariés de la société de courtage et de conseil en assurance Siaci Saint-Honoré ont versé l'an dernier pour soutenir l'action de l'Adie, association accompagnant la création d'entreprises par des personnes exclues du monde du travail, et un projet de mutuelle santé pour les agriculteurs à Madagascar. Ces dons ont été effectués grâce à l'adhésion de leur employeur à la plate-forme de microDon, une entreprise solidaire d'utilité sociale (ESUS) créée en 2009 et actuellement seul acteur dans le domaine du prélèvement de don sur salaire. « Le principe est de proposer aux salariés qui le souhaitent d'apporter chaque mois leur soutien à une action solidaire en donnant une somme allant de quelques centimes à quelques euros de leur salaire », explique Elisabeth Hugot, directrice commerciale de microDon. Par exemple, sur un salaire de 2302, 40 €, c'est à lui qu'il revient de décider s'il donne 2, 40 € ou seulement 40 centimes. « Au sein du groupe Siaci Saint-Honoré, nous avons choisi d'opter pour un abondement de 200 %. Ainsi, lorsqu'un salarié verse 1 €, l'entreprise ajoute 2 € », précise Bénédicte Bois, responsable des ressources humaines de la société de courtage. « La plupart des entreprises abondent à 100 % », complète Elisabeth Hugot.

Des dons reversés dans leur intégralité

C'est en 2012 que la direction des ressources humaines de Siaci Saint-Honoré, qui compte 1 200 salariés en France, a décidé de proposer ce mode d'engagement à son personnel, dans le cadre de sa démarche RSE (responsabilité sociétale). « Auparavant, nous avions réalisé un sondage afin de nous assurer que cette action serait accueillie positivement, explique Bénédicte Bois. Depuis, nous communiquons régulièrement sur le sujet et, l'an dernier, nous avons organisé une rencontre avec des représentants des associations bénéficiaires afin de faire un point sur l'avancée des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant